Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 

Umbilicaria torrefacta  (Lightf.) Schrader  = Umbilicaria erosa = Umbilicaria torrida

Photo 1 - Face supérieure - photo Bernard Chipon (session AFL 2006 - Vosges - 88)
Photo 2 - Face inférieure - photos JP Gavériaux - (session AFL 2006 - Vosges - 88)
Photo 3 Françoise Guilloux - session AFL 2013 dans le Forez - Puy-de-Dôme - 63 -
Photos 4-6 Serge Poumarat - 2013 - Pyrénnées-Orientales - (66) -
Photo 7 et texte Jean-Michel Sussey - 22/8/2006 - sur granite - Le trou de l'enfer - Gerardmer - Vosges - (88) -

 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Umbilicariales - Umbilicariaceae
88400 Gérardmer, le trou de l’Enfer. Alt. : 810 m.

Thalle : foliacé, ombiliqué, de 1-7 cm de Ø, presque toujours monophylle, rigide, épais, le plus souvent perforé (perforations dispersées localisées principalement à la périphérie, fines, bien visibles à la loupe). Face supérieure brun foncé finement granuleuse, fendillée, fendillée-granuleuse, fripée, couverte de lobules plats dans les spécimens bien développés. Face inférieure plus claire (plus ou moins brune), à lames perforées, frangées, disposées radialement autour de l’ombilic et avec quelques rhizines plus ou moins plates et périphériques. 

Photosymbiote : Trebouxia.

Chimie : il existe 2 types chimiques :

- médulle P-, K-, KC+ rouge, C+ rouge contenant l’acide gyrophorique.

- médulle P+ orange, K+ jaune contenant l’acide stictique
Apothécies : 0,5-2 mm, fréquentes, partiellement immergées ou sessiles, à contour anguleux, planes, à disque noir, gyreux, spores 7-12 x 5-7 µm, largement ellipsoïdales, simples, incolores, par huit. Paraphyses simples à sommet brun.

Écologie, répartition : Saxicole, calcifuge. Sur les rochers siliceux acides, dans des stations battues par la pluie, restant peu longtemps sous la neige, bien exposées à la lumière et au soleil. Localement abondant. Étages montagnard et subalpin.

 

Étymologie : Umbilicaria vient du latin « umbilicus » = ombilic, nombril (point de fixation unique) ;  torrefacta vient du latin « torrefacere » = torréfier (à cause de sa couleur de café torréfié).

 

Remarque :

se distingue par

- son dessus brun foncé muni d’un réseau de craquelures en zigzag,

- sa marge finement perforée,

- son dessous gris clair, muni de trabécules lacuneux rayonnant à partir de l’ombilic.

 

Bibliographie :

- Le likenoj de G. Clauzade et C. Roux, 1985, page 769.

- Catalogue des lichens de France, de C. Roux et coll., 2014, pages 1210 et 1211.

- Lasallia et Umbilicaria in the Polish Tatra Mts, 2010, B. Krzewicka,  86 p.

 

Reproduction partielle de l'une des 12 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2014_2 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]