Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 

Umbilicaria nylanderiana (Zahlbr.) H.Magn. = Gyrophora corrugata

Photo 1 Françoise Guilloux - session AFL Luberon - 2009 - Vaucluse - (84) -
Photos 2, 3 et  6 Serge Poumarat - 2012 - Pyrénées-Orientales - (66) -
Photo 4 Olivier Gonnet - session AFL en Haute- Ubaye - Alpes-de-Haute-Provence - (04) -
Photo 5 Jean-Michel Sussey - session AFL Mercantour 23/7/2015 - Alpes-de-Haute-Provence - (04) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Umbilicariales - Umbilicariaceae
 

Thalle : Thalle foliacé, ombiliqué, souvent monophylle (1-5 cm). Face supérieure granuleuse, fripée, à aspect de cuir repoussé, plus ou moins gris brunâtre foncé, avec, chez certains sujets, la partie centrale en forme de nid d’abeille très irrégulier, la marge lacérée et parfois trouée près du bord. En haute montagne, la face supérieure du thalle est assez souvent peu rugueuse ou même presque lisse. Face inférieure sans rhizines, noire ou noirâtre à cause de proliférations microscopiques (thalloconidies) à 1-2(3) cellules, sauf la marge souvent beaucoup plus claire.

Chimie : médulle K-, P-, C+ rouge ou KC+ rouge.

Apothécies : (1-2 mm) gyreuses, rares.

Hypothécium brun noirâtre.

Spores ellipsoïdales, simples, incolores, par huit, de 7-14 × 5-7 µm.

Écologie et répartition : Saxicole, calcifuge. Sur des rochers siliceux, sur des parois plus ou moins protégées, dans des stations exposées à tous les temps. Étages montagnard supérieur, subalpin, alpin et nival. Assez commun dans les Alpes et les Pyrénées. Alpes, Massif central, Pyrénées et Corse.

 

Étymologie : Umbilicaria vient du latin « umbilicus » = ombilic, nombril (point de fixation unique) ; nylanderiana en hommage à Wilhelm (William) Nylander (1822 – 1899) lichénologue finlandais.

 

Remarques :

- Umbilicaria polyphylla comme son nom l’indique possède plusieurs lobes, sa face supérieure est beaucoup plus lisse et plus foncée, et sa face inférieure n’a pas de marge claire. Il se rencontre surtout aux étages montagnard et subalpin, très rarement à l’alpin.

- Umbilicaria hyperborea a sa face supérieure grossièrement plissée, ridée ou verruqueuse-granuleuse, sa face inférieure lisse et uniformément brun noir.

 

Reproduction partielle de l'une des 12 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2015_2 par Jean-Michel Sussey

 

 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]