Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


sur vieille souche de Pinus sylvestris
 
épithécium K- et N- / excipulum bien développé (quoique en grande partie refoulé sous l’apothécie)
asque multisporé à paroi épaisse
Libération des spores globuleuses

Strangospora deplanata (Almq.) Clauzade et Cl. Roux = Biatorella deplanata

Photos 1-4 et texte Danièle et Olivier Gonnet - 10/12/2015 - Savas, Suc de Clava, alt. 580 m - Corse - (20) -
Photo 5 Julien Lagrandie - 17/2/2016 - sur piquet en bois - Calvados - (14) -


 

Ascomycota - Pezizomycotina - incertae sedis - Strangosporaceaee

 

Thalle : crustacé endophléode, +/- visible, gris blanchâtre.

Photosymbiote : algues vertes (Chlorococcales).

Chimie : R-.

Apothécies : noires lécidéines, rebord mince puis immarginée, disque noir, plan à très convexe, asque à paroi épaisse, excipulum bien développé. Épithécium vert olivâtre, K-, N-. Spores petites, hyalines, très nombreuses (100-200 par asque), 2-4 μm de diamètre, globuleuses.

Habitat : espèce corticole, sur tronc de feuillus, rarement sur conifères ; ici lignicole sur souche de Pinus sylvestris ou sur piquet en bois.

Espèce rare, en danger critique d'extinction, patrimoniale d'intérêt international.

 

Remarque : Chez Strangospora moriformis, l'épithécium est N+ rouge violacé et l'excipulum est réduit ou absent ; chez Strangospora pinicola les apothècies sont brun rougeâtre et K+ pourpre (K- chez S. deplanata et S. moriformis).

 

Bibliographie :

- Nash III T.H., Ryan B.D., Diederich P., Gries C., et F. Bungartz,  2004, Lichen Flora of the Greater Sonoran Desert Region, Vol. 3, 566 p., pages 299 et 300.

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]