Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 

Scytinium parvum (Degel.) Otálora, P.M. Jørg. et Wedin
= Collema leptogioides auct. scand. [non Anzi] = Collema parvum

Photo 1 Michel Bertrand - Photos 2-3 Jean-Michel Sussey -
24/08/2012 -  Loutegny. alt. 1000 m -Saint-Laurent - Savoie- (74) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Collemataceae
 

Thalle : gélatineux, squamuleux, très petit (1,5 cm dans sa plus grande dimenssion), formant de petites rosettes rayonnantes (parfois divisées en deux), mates et noires à l’état sec, se gonflant fortement mais verdissant très peu à l’eau. Squamules très minces de 0,5 mm de large, couvertes d’isidies (0,05 – 0,1 mm) globulaires ou plus ou moins coralloïdes

Photosymbiote : cyanobactérie du genre Nostoc.

Chimie : R-.

Apothécies : et pycnides : inconnues.

Écologie, répartition : Saxicole, calcicole. Sur des supports calcaires subissant des suintements temporaires dans des stations plutôt bien éclairées. Très rare. Étages collinéen, montagnard et subalpin.

Support du spécimen : Sur une pierre calcaire composant un gabion retenant le talus droit du chemin en descendant. (Gabion = casier constitué de fil de fer tressé et rempli de pierres solides pour consolider une berge ou un talus et permettant à l’eau de s’écouler au travers).

 

Étymologie : Scytinium vient du grec « σκυτος » = peau, cuir, lanière et du suffixe latin « ium »  = qui est le suffixe de nombreux genres et qui indique une ressemblance ou une caractéristique (allusion au fait que certains lichens de ce genre sont formés de lobes fins et dressés en buisson ou en lanières) ; parvum vient latin « parvus » = petit (lichen très petit).

 

Remarque : Les rosettes de Scytinium parvum, en vieillissant, se détruisent petit à petit à partir du centre comme celles de Lathagrium cristatum, qui, beaucoup plus grand, est à lobes canaliculés. Scytinium leptogioides (Anzi) Otálora, P.M. Jørg et Wedin, a la médulle I + rouge vineux. Cette découverte de J.M. Sussey est la deuxième en France, la première ayant été faite par M. Bertrand au-dessus du village de 06470 Péone, à 1265 m d’altitude, le 24 juillet 2012.

 

Bibliographie :

Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. Ilustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, n° spéc. 7, S.B.C.O. p. 343, n° 23.

Otálora M.A.G., Martinez I., Molina M.C., Aragón G., Lutzoni F., 2008 – Phylogenetic relationships and taxonomy of the Leptogium lichenoides group (Collemataceae) in Europe. Taxon 57 : 907 – 921.

Otálora M.A.G. and Wedin M., 2014 – Scytinium pulvinatum comb. nov. (Collemataceae, Peltigerales). Mycosphere 5 (4) : 502 – 503.

Otálora M.A.G., Jørgensen P.M. and Wedin M., 2013 – A revised generic classification of the jelly lichens, Collemataceae. Fungal diversity 64 : 275 – 293.

Ozenda P. et Clauzade G., 1970 - Les Lichens. Étude biologique et flore illustrée. Masson édit., Paris, 801 p. (p. 319, n° 704).

Roux C. et coll., 2014 - Catalogue des lichens de France. Des Abbayes édit, Fougères, 1525 p. (p. 1085).

Wirth V., Hauck M.et Schultz M., 2013 – Die Flechten Deutschlands (Tomes 1 et 2). Stuttgart, Ulmer, 1244 p. (p. 355).

 

Reproduction partielle de l'une des 12 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2015_1 par Jean-Michel Sussey

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]