Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 

Scytinium gelatinosum (With.) Otálora, P. M. Jørg. et Wedin.
= Leptogium gelatinosum  = Leptogium sinuatum

Photos Julien Lagrandie (sur vieux mur - 2012 - Calvados - 14)
Photos Olivier Gonnet - session AFL 2015 - Lot - (46) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Collemataceae
 

Thalle : gazonnant, assez épais, rigide et cassant à l’état sec, formé de lobes 2-3(5) mm, brun noirâtre, plissés-réticulés, à bords dressés, ± crénelés ; les lobes sont serrés les uns contre les autres, ils ne palissent pas ou peu en présence d’eau. Pas d’isidies.

Photosymbiote : cyanobactérie (Nostoc).

Chimie : R-.

Apothécies : fréquentes, 0,5-1,5 mm de Ø, brunes à brun rougeâtre, d’abord urcéolées, puis lécanorines. Spores murales, fusiformes, 24-48 x 8-18 µm.

Habitat : en général parmi les mousses surtout sur roches ou sols calcaires. Espèce peu commune, plutôt héliophile mais non nitrophile.

 

Remarques :

- Scytinium palmatum est très proche mais ses lobes sont un peu plus grands (5 mm), révolutés sur le bord (recourbés vers la face inférieure du lobe) et il est rarement apothécié.

- Depuis 2013, certains Leptogium ont été placés dans le nouveau genre Scytinium (voir Catalogue des Lichens de France de Claude Roux - déc. 2014).

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]