Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénicoles de France - AFL


 
 
 
 
asque I+ bleu, contenant de nombreuses petites spores globuleuses de 2-3 µm de Ø

Sarea resinae (Fr.) Kuntze. = Biatorella resinae = Pycnidiella resinae

Photos 2, 3, 4 et 6 Pierre Dufrêne - 30/12/2016 - sur résine sèche de pin - Cherbourg - Manche - (50) -
Photos 1 et 5 Jacques Lagabrielle - mars 2018 - Moselle - (57) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetes - Ostropomycetideae - Trapeliales - Trapeliaceae

 

Ce champignon non lichénisé non lichénicole présente deux modes de reproduction.

- Une reproduction sexuée donnant naissance à des apothécies (0,5-1,5 mm de Ø) biatorines en forme de coupes sessiles, 0,5-1,5 mm de Ø, à marge dressée, hyménium orangé avec marge plus claire. Les asques contiennent de nombreuses petites spores sphériques, 2-3,5 µm de Ø.

- Une reproduction asexuée donnant des pycnides (0,1-0,5 mm de Ø) orangé pâle dans lesquelles se forment des conidies hyalines, à paroi épaisse, subglobuleuses, de 2-3 µm de Ø. Ce stade imparfait, l'anamorphe, est souvent appelé Pycnidiella resinae, c'est celui qui est rencontré le plus fréquemment.

Habitat : espèce résinicole, trouvée ici sur la résine sèche au niveau d'une cicatrice laissée suite à la coupe d'une branche chez un pin (Pinus sylvestris) isolé au milieu d'une pelouse dans la ville de Cherbourg. Herbier Pierre Dufrêne N° 409.

 

Remarque : chez Sarea difformis, les apothécies sont plus foncées et les conidies ont une paroi plus mince.

 

Bibliographie :

- Breitenbach et Kränzlin, Les champignons de Suisse, tome 1, les ascomycètes, n° 297.

- Nash III T.H., Gries C., et F. Bungartz,  2004, Lichen Flora of the Greater Sonoran Desert Region, Vol. 3, p. 296 et 297.

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]