Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 

Solorina spongiosa (Huds.) Anzi.

Photos Olivier Gonnet (parmi les mousses sur rocher - 2200 m - août 2012 - Haute-Savoie - 74)


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Peltigeraceae

 

Thalle : squamuleux, ayant rarement plus de 3 cm de Ø, constitué de 2 parties :

- Une partie à Nostoc, formée de squamules granuleuses, partiellement enterrées, gris brunâtre (= pseudo-céphalodies) homologue des céphalodies internes mais formant toute la masse thalline entre les apothécies, ± gélatineuse en fonction de l’humidité du support.

Photo 1 par temps sec ce thalle à Nostoc est peu ou non visible.

Photo 2 et 3 par temps humide, les granules deviennent gélatineux (spongieux) et bien visibles entre et autour des apothécies.

- Une partie à Coccomyxa, le véritable thalle, réduit à une fine couche verte formant une cupule sous les apothécies (voir photos 4 et 5).

Photosymbiotes : photosymbiote primaire : algue verte (Coccomyxa)

                           et photosymbiote secondaire : cyanobactérie (Nostoc).

Chimie : R-, pas de réactions caractéristiques.

Apothécies : communes, disques enfoncés, brun-rouge foncé, 5 mm de Ø, révélées par la ceinture à Coccomyxa ; asques à 4 spores brunes, uniseptées, 32-50 x 18-27 µm.

Habitat : espèce terricole des montagnes et régions froides, parmi les mousses et les crevasses sur le sol surtout calcaire de combes à neige, à l'abri du vent.

 

Remarque : Espèce très rare, patrimoniale d’intérêt national, en danger d’extinction (données de Claude Roux et coll. - Catalogue des Lichens de France).

 

Petite clé de détermination des espèces du genre Solorina (JP Gavériaux)

Clé très simplifiée établie à partir de la clé de Claude Roux (Likenoj de Okcidenta Europo - 1985)

 

- Thalle foliacé en général bien développé (parfois réduit à un collier entourant l’apothécie), gris-vert à ± vert vif en présence d’eau ; pas de cortex inférieur sauf sous les apothécies ; étroitement appliqué au sol par des rhizines peu nombreuses mais robustes.

- Algues Coccomyxa (fusiformes avec un chloroplaste pariétal longitudinal et des zones claires dépourvues de cytoplasme) et Nostoc dans des céphalodies internes ou externes.

- Apothécies lécidéines enfoncées dans le thalle, asques de type Peltigera, ayant de 2 à 8 spores brunes, unicloisonnées. Pycnides inconnues.

- Les Solorina sont des lichens terricoles surtout fréquents dans les hautes montagnes et les régions froides.

 

 

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]