Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 

Rhizocarpon drepanodes Feuerer
= Rhizocarpon lecanorinum subsp. drepanodes (Feuerer) Clauzade et Roux

Photos et texte Serge Poumarat - 4/7/2017 - Cauterets - Hautes-Pyrénées - (65) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Rhizocarpaceae

 

Thalle : jusqu’à 3 cm de diamètre, le plus souvent 0,6-1 cm, épilithique mince, constitué d’aréoles jaunes dispersées sur un hypothalle noir très visible. Les aréoles, surtout isolées (rarement 1 à 4 aréoles contigües), sont fortement convexes, font de 0,2 à 0,8 mm de diamètre et forment le plus souvent un croissant autour de l’apothécie.

Photosymbiote : algue protococcoïde.

Apothécies : 0,3-0,6 mm de diamètre, noires, rondes, avec, au début, un rebord propre épais.

Chimie : la médulle du thalle est P+ (jaune) et I+ (indigo).

Microscopie : Spores par 8, de vert foncé à brun foncé, murales, avec 16-26 cellules visibles en coupe optique, 26-42 x 16-18 µm. Epithécium brun verdâtre, K-.

Habitat (d'après Roux et coll., 2017) : saxicole, calcifuge, sur parois à l’ombre. De l’étage collinéen à l’étage subalpin inférieur dans les Pyrénées centrales.

Très rare. Patrimoine d’intérêt international. En danger d’extinction.

 

Thalle présenté : Cauterets (Hautes-Pyrénées, 65), vallée du Marcadau, plateau du Clot vers le lac du Paradis, alt. 1619 m, le 04/07/2017. Sur une paroi verticale de roches granitiques, très humide et à l’ombre. Leg. É. Florence, détermination M. Bertrand et Cl. Roux et herbier S. Poumarat 2017-17.

 

Remarques : espèce caractérisée par ses petits thalles, souvent nombreux et couvrant une grande surface, à petites aréoles jaunes largement dispersées sur un hypothalle noir très visible. La médulle du thalle I+ et P+ (jaune) ainsi que l’épithécium brun verdâtre et K- et les spores très foncées et grandes, avec 16 à 26 cellules visibles sur une coupe optique, complète la fiche d’identité de l’espèce.

Très proche, et peut être conspécifique, R. ferax possède des spores avec moins de cellules visibles sur une coupe optique (8-16 cellules), les autres critères distinctifs, dimension du thalle et taille des spores sont très proches, se recoupant largement. Selon les connaissances actuelles, R. ferax a une distribution artico-alpine, de l’étage subalpin à l’étage alpin (Roux et coll., 2017). R. lecanorinum a un thalle à aréoles non dispersées.

 

Bibliographie :

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

ROCA VALIENTE B., 2013. Estudio filogenético del grupo de « Rhizocarpon geographicum » (líquenes, Rhizocarpaceae, Ascomycota). Análisis constrastado de los caracteres morphológicos y los patrones biogeográficos. Tesis doctoral, Madrid, 296 p.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]