Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 

Ramalina cuspidata (Ach.) Nyl. chémo. atlantica - [-ID 2-
Ramalina atlantica = Ramalina curnowii var. atlantica = Ramalina cuspidata var. atlantica

Photos et Texte Olivier Gonnet - 17/5/2016 - Pointe de Jardeheu, alt. 14 m - Manche - (50) -
 sur rochers granitique du supralittoral


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Ramalinaceae

 

Thalle : fruticuleux, ± brillant, crème à jaune verdâtre, avec la base et/ou les extrémités des rameaux terminaux le plus souvent noires, rarement de plus de 10 cm de haut ; rameaux principaux ± cylindriques, de 1-3 mm de Ø, pas ou peu aplatis, à surface ± lisse et égale.

Photosymbiote : algue verte autre que Trentepohlia.

Chimie : médulle P-, K-, UV- ; pas de substances lichéniques.

Apothécies : latérales à terminales ; spores 10-20x5-6 µm, largement elliptiques ou légèrement réniformes. Pycnides avec les ostioles noirs.

Habitat :  sur roches siliceuses en bordure de mer au niveau de l’étage supra-littoral sec, en général plus bas que le niveau à Ramalina siliquosa ; rarement sur bois.

 

Remarques : Ramalina cuspidata est caractérisé par ses lanières cylindriques à surface lisse, son thalle noir à la base, les ostioles des pycnides noirs. Ramalina siliquosa est proche mais ses branches principales sont comprimées latéralement, le thalle est ridé et les pycnides ont des ostioles couleur chair (transparents sur thalle humide).

- Chez le chémotype cuspidata, la médulle est P+ orangé ou rouge brique, K+ jaune (présence d'acide stictique et éventuellement acide cryptostictique).

 

Bibliographie :

- Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine de C. Roux et coll., 2014, aux éditions des Abbayes, pages 997 et 998.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. p. 660.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]