Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


Photo 1.- Mosaïque de thalles fertiles (plus blancs) et sorédiés (plus gris). 
photo Jean-Yves Monnat - 2016 - Cléden-Cap-Sizun - (29)
Photo 2.- Thalle fertile - photo Michel Bertrand - session AFL 2009 - Île d'Yeu - (85) -
Photo 3.- Thalle fertile - photo Jean-Yves Monnat - 2016 - Cléden-Cap-Sizun - (29)
Photo 4a.- Aréoles à bords en dents de scie - 2016 - photo Jean-Yves Monnat, Cléden-Cap-Sizun - (29)
photo 4b.- Gros plan des aréoles à bords en dents de scie - 2016 - photo Jean-Yves Monnat
Photo 5.- Thalle fertile ; la pruine masque partiellement les contours des aréoles 
photo Jean-Yves Monnat -  2016 - Cléden-Cap-Sizun (29)
Photo 6 - Thalle fertile (à droite) et sorédié (à gauche), côte à côte
photo Jean-Yves Monnat - 2015 - Groix (56)
Photo 7 - Thalle entièrement sorédié - 2010 - photo Jean-Yves Monnat Goulien (29)

Roccellographa circumscripta (Taylor) Ertz et Tehler - morpho. circumscripta
= Peterjamesia circumscripta = Sclerophytonomyces circumscriptus = Sclerophyton circumscriptum

Photos et textes de Jean-Yves Monnat

Photo 2 Michel Bertrand - session AFL 2009 - île d'Yeu, étage adlittoral - Vendée - 85


 

Ascomycota - Arthoniomycetidae - Arthoniales - Roccellaceae
 

Thalle : crustacé, formant des mosaïques souvent étendues (photo 1), d'un blanc presque pur à gris clair ± brunâtre, épais, à surface parfois fortement pruineuse, constitué d'aréoles ayant 1-2 mm de Ø et à bords souvent en dents de scie (photo 4), muni d'un hypothalle noirâtre bien visible en périphérie du thalle.

Variabilité : certains thalles, présentant par ailleurs les mêmes caractéristiques (couleur, épaisseur, hypothalle, chimisme...), sont stériles, mais ± abondamment pourvus de soralies discrètes ou confluentes (photos 6 & 7), de couleur le plus souvent gris-bleu (voir remarque).

Photosymbiote : algue verte appartenant au genre Trentepholia.

Chimie : P+ jaune orangé ; l'application de C peut faire apparaître la couche algale à Trentepholia, donnant l'illusion d'une réaction C+ jaune.

Apothécies : immergées dans les aréoles, petites, à disque ± anguleux, noir (photo 5), mesurant environ 0,1 mm de Ø, spores 17-26 x 5-6 µm, ayant en général 7 cloisons.

Habitat : espèce exclusivement maritime (adlittoral), sur roches siliceuses très dures ; sur parois verticales ou supraverticales abritées des pluies et du soleil, très aérohygrophile ; littoral de Corse et du Massif armoricain.

 

Remarque : L'espèce est éponyme de l'association (Roccellographetum circumscriptae) caractéristique des faces et surplombs de roches siliceuses maritimes abrités du soleil et des pluies ; elle peut former des populations quasi monospécifiques, mais côtoie très régulièrement Dirina fallax, Llimonaea sorediata, Roccella phycopsis, Lecanora praepostera et Diploicia canescens, plus rarement Sparria endlicheri, Lecanographa dialeuca ou Syncesia myrticola. Les thalles fertiles sont en outre systématiquement associés à des thalles sorédiés décrits comme Sclerophytonomyces circumscriptus var. sorediatus (Sparrius et al. 2005), puis élevés au rang d'espèce l'année suivante (Hawksworth 2006) ; C. Roux (2014) a choisi de les traiter comme deux simples morphotypes.

 

Bibliographie :

- Clauzade G. et Roux C., 1985.– Likenoj de Okcidenta Eŭropo, p. 707.

- Ertz D. et Tehler A., 2011.– The phylogeny of Arthoniales (Pezizomycotina) inferred from nucLSU and RPB2 sequences. Fungal Diversity, 49(1) : 47-71.

- Hawksworth D. L., 2006.– Misunderstanding the status of Ciferri and Tomaselli’s generic names necessitates Peterjamesia gen. nov. for Sclerophyton circumscriptum and an additional species. Lichenologist, 38(2) : 187-190.

- Roux C. et coll., 2014.– Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. Éditions des Abbayes, pp. 1054,1057 & 1058.

- Sparrius L.B., James P.W. & Allen M.A., 2005.– The sorediate variety of Sclerophytomyces circumscriptus. Lichenologist, 37(4) : 285–289.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]