Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 

Ramalina bourgeana Mont. ex Nyl. = Ramalina vulcania

Photos et Texte Olivier Gonnet - 14/3/2015 -île de Cavallo, alt. 20 m - Corse - (20) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Ramalinaceae

 

Thalle : fruticuleux, gris verdâtre, dressé, formé de lanières robustes, rigides, peu ou pas ramifiées, larges de 2-80 mm et longues de 1-14 cm, ayant l'aspect d'une fleur aux pétales imbriqués ; lanières très nettement (fortement) réticulées-plissées sur les deux faces, avec verrues/papilles, sans pseudocyphelles.

Présence de chondroïdes discontinus sous le cortex et dans la médulle.

Rappel : les formations chondroïdes sont constituées par des hyphes à parois épaisses, disposées longitudinalement, ± intimement soudées entre elles pour former une zone résistante (voir lexique de JP Gavériaux).

Photosymbiote : Trebouxia.

Chimie : médulle K-, P-, présence d'acides salazinique, usnique et bourgeanique (CCM de Françoise Lohézic-Le Devehat, 2015, non publié).

Apothécies : larges, subterminales, marginales, avec un bord réticulé-costulé.

Spores uniseptées, légèrement courbes, 10-12 x 3-5 μm.

Habitat : sur roche siliceuse du littoral ou non loin, plus rarement sur bois mort ou corticole. Sur l'île de Cavallo, en nombre important sur la partie nord-ouest et sud-ouest de l’île, moins fréquent du côté est. Espèce calcifuge, héliophile, au niveau du littoral ou non loin, ici sur rochers granitiques (tafoni) souvent orientés ouest.

 

Remarques :

- Présence d'un parasite Stigmidium ramalinae (Müll. Arg.) Etayo et Diederich.

- Souvent confondu avec Ramalina rosacea qui présente une chimie différente, acides usnique et stictique (CCM de Françoise Lohézic-Le Devehat, 2015, non publié).

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]