Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL




 
 

Ramalina farinacea (Hoffm.) Fürnrohr chémomorpho. farinacea

Photos et texte Jean-Pierre Gavériaux - sur écorce de tilleul - 2008 - Pas-de-Calais (62)
Photos 3 et 4 Jacques Haine - le spécimen fertile (très rare) photographié dans le Cantal en 2011 - (15) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Ramalinaceae

 

Thalle : fruticuleux, arborescent, ± pendant, 3-6(10) cm de long, gris-vert à vert ± jaunâtre, relié au support par un crampon bien limité, divisé en nombreuses lanières étroites (pouvant avoir jusqu’à 3 mm de largeur près du crampon), surface lisse et ± brillante. Nombreuses soralies marginales, ± circulaires à elliptiques, farineuses, plates à convexes. Sorédies 20-30 µm de Ø.

Photosymbiote : algue verte appartenant au genre Trebouxia.

Chimie : 4 chémotypes sont observés :
1. P-, K-, UV- ; pas de substances lichéniques.
2. P+ orange, K- ou K+ orange, UV- ; acide protocétrarique.
3. P+ jaune orangé, K+ jaune puis rouge, UV- ; acide salazinique et acide norstictique.
4. P-, K-, UV+ blanc bleuâtre ; acide hypoprotocétrarique.

Apothécies : très rares, latérales, ascospores 8-15-5-7 µm, largement elliptiques.

Habitat : espèce commune sur de nombreuses écorces de troncs, branches, c’est le Ramalina le plus toxicotolérant ; parfois mais rarement sur roche.

Remarque : Les spécimens de zones polluées sont plus courts, vert foncé, leurs lanières sont plus larges et plus sinueuses.

 

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]