Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 

Porina oleriana (A. Massal.) Lettau

Photo 1 et texte Serge Poumarat - 4/10/2017 - île Sainte-Marguerite - Alpes-Maritimes - (06) -
Photo 2 Serge Poumarat - 6/6/2013 - Fontaine de Voire - Bouches-du-Rhône - (13) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Ostropales - Porinaceae

 

Thalle : crustacé, épilithique mince, continu ou fendillé dans les parties les plus anciennes, de presque blanchâtre lavé de rougeâtre à brun-rouge. Les thalles de 1 à 2 cm de diam. peuvent être confluents et alors séparés par une discrète ligne noire.

Photosymbiote : algue verte du genre Trentepohlia.

Chimie : R-.

Périthèces : 0,2-0,4 mm de diam., à moitié saillant et jusqu’au 2/3, avec un involucrellum épais attaché à l’excipulum et descendant jusqu’à la limite du thalle. La base du périthèce est plus claire.

Microscopie : spores par 8, hyalines, avec (6)7-11(12) cloisons, longuement fusiformes ou avec un sommet plus large que l’autre, droites ou légèrement courbes, 34-50 x 3-5,5 µm. Involucrellum épais, de brun violacé foncé à noirâtre, excipulum d’incolore à brun très clair pour la partie immergée dans le thalle. Paraphyses bien visibles, simples, non cohérentes. Hyménium I-.

Habitat (d'après Roux et coll., 2017) : saxicole, sur roches calcaires ombragées. De l’étage thermoméditerranéen à l’étage mésoméditerranéen, rarement au-dessus.

Assez rare, potentiellement menacé.

 

Thalles présentés : Cannes, île Sainte-Marguerite (Alpes-Maritimes, 06), alt. 15 m, le 04/10/2017, sur affleurement de calcaire cohérent, ombragé, dét. et herbier S. Poumarat 2017-80. Marseille, Fontaine de Voire (Bouches-du-Rhône, 13), alt. 200 m, le 06/06/2013, sur rocher calcaire ombragé, dét. et herbier S. Poumarat 2013-67, 68 et 70.

 

Remarques : Porina linearis et P. byssophila ont des spores bien moins allongées et moins septées, Avec des spores à peu près aussi longues, P. ginzbergeri a un thalle brun orangé et des spores moins septées (6-8 cloisons) et P. provincialis a des spores plus larges (6-9 µm) et moins septées, seulement 6 à 8 cloisons (Clauzade et Roux, 1985 ; Roux et coll., 2017).

 

Bibliographie :

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

OZENDA P. et CLAUZADE G., 1970. Les Lichens. Etude biologique et flore illustrée. Edti. Masson, Paris, 800 p.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]