Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


apothécies de P. subfuscescens sans thalle propre apparent, sur un thalle d’un lichen crustacé indéterminé
▲ P. subfuscescens avec son propre thalle libre ▼
 P. subfuscescens avec son propre thalle libre
▲ détail du thalle précédent ▲
▲ P. subfuscescens avec son propre thalle libre - détail du thalle précédent ▼

Polysporina subfuscescens  (Nyl.) K. Knudsen et Kocourk. morpho. subfuscescens - [-ID 4-] 
= Acarospora sordida Wedd. = Acarospora subfuscescens (Nyl.) Magn.
= Polysporina dubia (H. Magn.) Vĕzda = Sarcogyne dubia H. Magn.

Photos et texte Serge Poumarat - 4/9/2019 - Valcebollère - Pyrénées-Orientales - (66) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Acarosporaceae

 

Thalle : absent ou non visible au début, à la fin bien développé, brun ou brun foncé et aréolé. Aréoles de 0,2-1 mm de diam., fendillées ou non. Photosymbionte : Algue verte autre que trentépohlia.

Apothécies : 0,3-0,8 mm de diam., très irrégulière de forme, rarement rondes, très souvent anguleuses, d’abord immergées dans le thalle puis plus ou moins saillantes, avec le rebord propre très irrégulier et saillant. Disque de brun clair à brun rouge foncé entre les umbons noirs, de concave à presque plan, à surface plus ou moins irrégulière, rugueuse.

Chimie : thalle K-, C-, KC-.

Microscopie : Spores par 100-200, hyalines, simples, de largement ellipsoïdales à ellipsoïdales, 3-5 x 1,5-2 µm. Hyménium haut de 80-120 µm. Paraphysoïdes larges de 1,5-2 µm vers la base. Épithécium plus ou moins recouvert par un ou des umbons noir carbonacé. Excipulum à cortex noir carbonacé et partie interne incolore ou très pâle.

Habitat (d'après Roux et coll., 2020) : saxicole, calcifuge, mésophile ou modérément aérohygrophile, photophile ou héliophile. Parasite d’autres lichens crustacés au début de son développement, indépendant à la fin. Étage collinéen et montagnard, rarement aux étages subalpin, mésoméditerranéen et supraméditerranéen.

Assez commun.

 

Thalles présentés : Valcebollère (Pyrénées-Orientales, 66), vers les ruines au-dessus du village, S, alt. 1550 m, le 04/09/2019. Sur des affleurements de schistes non calcaires, surfaces planes ou peu inclinées, plein soleil, au montagnard xérothermique. Leg., det. et herbier S. Poumarat 2019-332, 335, 337, 338.

 

Remarques : Très proche de Polysporina canasiacensis (Hue) C. Roux comb. provis. Cependant, ce dernier a des spores plus étroites et plus nombreuses, et des paraphyses plus fines à la base (Roux et al., 2019). P. ferruginea a des apothécies non saillantes, un thalle continu ou fendillé et supporte un peu de calcaire.

 

Bibliographie

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

ROUX C. et coll., 2020. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 3e édition revue et augmentée (2020). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1769 p.

ROUX C. et NAVARRO-ROSINÉS P., 2011. Trimmatothelopsis (Acarosporaceae, Ascomycota lichenisati), le nom légitime de Silobia. Bull. Soc. linn. Provence, 62 : 167-187.

ROUX C., POUMARAT S., GUEIDAN C., NAVARRO-ROSINÉS P., MONNAT J.-Y. et HOUMEAU J.-M., 2019. La Acarosporaceae de Okcidenta Eŭropo. Bull. Soc. linn. Provence, 70 : 107-167.

 

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]