Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 

Polysporina simplex (Davies) Vězda = Bacidia simplex
= Biatorella simplex = Biatorella simplex
var. chlorocinella = Biatorella simplex var. strepsodina
= Lecidea simplex
var. chlorocinella = Lecidea strepsodina = Sarcogyne privigna
= Sarcogyne privigna
var. strepsodina = Sarcogyne simplex = Sarcogyne simplex var. strepsodina

Photo 1 Julien Lagrandie - sur le mur de l'église de Saint-Malo - Orne - (61) -

Photos 2 Marie-Claude Derrien - mur du cimetière de Vijon - Indre - (36) -

Photos 3 Marie-Claude Derrien - sur muret - St-Priest-La-Marche - Cher - (18) -
Photos 4-7 Olivier et Danièle Gonnet - session AFL août 2005 en Lozère - (48) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Acarosporaceae

 

Thalle : crustacé endo- ou épisubstratique,  non visible (sur granite), peu visible (sur grès) et dans ce cas gris pâle ou olivacé, bien visible, épais et brun foncé (sur ardoise).

Photosymbiote : algue verte appartenant au genre Myrmecia.

Chimie : R-.

Apothécies : lécidéines, gyreuses (comme chez certains Umbilicaria), 0,5-2 mm de Ø, sessiles, dispersées ou groupées, noir carbonacé, avec rebord propre bien visible, très épais, sinueux, souvent avec ombo central annulaire. Asques multisporés ayant 65-100 µm de longueur. Paraphyses ± ramifiées et anastomosées.

Spores 3-5 x 1-1,5 µm ellipsoïdales ou presque cylindriques, apparemment au moins par 100 par asque (d'où le terme Polysporina).

Habitat : espèce pionnière commune sur roches acides ou très peu calcaires, constructions, pierres tombales en granite…, se rencontre jusqu’à l’étage alpin.

 

Remarques

- Melaspilea interjecta possède également des apothécies ± gyreuses mais ses spores sont plus grandes, 17-23 x 7-9 µm et elles ont une cloison.

- Chez les Polysporina les paraphyses sont ± ramifiées et anastomosées ; dans le genre Sarcogyne les paraphyses sont simples.

Polysporina cyclocarpa se trouve surtout à l'étage alpin, sur roche calcaire très cohérente, ses asques sont généralement plus courts (50-70 µm) et ses spores sont légèrement plus larges (1,5-2 µm).

 

Bibliographie :

- Roux Cl. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A.F.L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. 893 p.

- Guide des lichens de France, lichens des roches, par J. Asta, C. Van Haluwyn et M. Bertrand, éditions Belin, 2016, 382 p.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]