Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
▲ Coupes de thalle - montage dans le bleu coton C4B lactophénolé ▼

Phaeophyscia poeltii (Frey) Nimis = Physcia poeltii

Photos Jean-Pierre Gavériaux, Françoise Guilloux, Olivier Gonnet, Patrice Lefrançois,
Serge Poumarat et Chantal Van Haluwyn
session AFL 2014 - Parc du Mercantour - Alpes-de-Haute-Provence - (04) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Physciaceae

 

Thalle : foliacé, de 4-5 cm de Ø, lobes étroits (0,5-2,5 mm de largeur), face supérieure mate, brunâtre à gris verdâtre, face inférieure crème vers la marge. Cortex supérieur paraplectenchymateux. Cortex inférieur prosoplectenchymateux, mal délimité de la médulle (voir photo 6).

Photosymbiote : trébouxioïde.

Chimie : R-.

Apothécies : 2-3 mm de Ø, regroupées vers le centre du thalle, à disque noir non pruineux. Ascospores brunes, ellipsoïdales, à une cloison, 18-26 x 8-11 µm.

Conidies ellipsoïdales, de 3-3,5 x 1 μm.

Habitat : sur écorce de feuillus (frêne, érable...) isolés ou en en boisements clairs.

 

Remarque : Physcia stellaris est morphologiquement proche mais son cortex est K+ jaune et ses conidies subcylindriques.

Le genre Phaeophyscia a été créé en en 1977 par R. Moberg pour les espèces de Physcia s.l. à cortex K- (dépourvu d'atranorine) et conidies ellipsoïdales.

 

Bibliographie :

- Études sur les macrolichens de la famille des Physciaceae en France. I. Phaeophyscia poeltii, D. Masson, bull. linn. Bordeaux, 2011, 39(3) : 257-272.

 

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]