Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 

Punctelia reddenda (Stirton) Krog = Parmelia reddenda

Photos 1-2 Jean-Michel Suddey - forêt du Cranou - Finistère - (29) - lég. Françoise Drouard
Photos 3-4 Julien Lagrandie - sur rocher moussu ombragé - Calvados - (14) -
Photos 5-6 François Julien - 15/5/2014 - forêt du château des Forges - Morbihan - (56) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Parmeliaceae

 

Thalle : foliacé, jusqu'à 10 cm de Ø, lobé au pourtour (lobes arrondis de 3-6 mm de large), non réticulé, gris bleuâtre, couvert de pseudocyphelles se transformant en soralies circulaires dispersées sur la face supérieure du thalle et desquelles naissent des isidies (soralies isidifères), peltées, comme des lobes de régénération. Face inférieure noire au centre, brun ± clair à la marge et couverte de rhizines simples jusqu'au bord du thalle.

Photosymbiote : algues vertes du genre Trebouxia.

Chimie : médulle et soralies K+ jaune, C- et KC-, P-.

Apothécies : Pas d'apothécies, pas de Pycnides.

Écologie, répartition : Corticole, rarement saxicole-calcifuge. Surtout sur les grosses branches ou sur la base moussue des troncs de feuillus. Dans des stations protégées, ombragées et humides de l’ouest et du nord de la France mais aussi des Vosges et des Pyrénées. Étages collinéen et montagnard.

 

Étymologie : Punctelia vient du latin « punctum » = point, petite tache, (en rapport avec la forme des pseudocyphelles) ; reddenda vient du latin « reddere » = rendre et du suffixe latin « endus » = devant être.

 

Remarque : confusions possibles avec d’autres Punctelia à médulle C+ et

- Punctelia borreri à médulle C+ rose (rougeâtre) et face inférieure noire, plus claire vers la périphérie, ses pseudocyphelles donnent des soralies rondes mais pas d'isidies. ;

- Punctelia subrudecta à médulle C+ rouge carmin, des soralies laminales et une face inférieure brun pâle ou en partie blanche e.

- Punctelia jeckeri (= P. ulophylla) à lobes pruineux et soralies principalement marginales.

 

Reproduction partielle de l'une des 12 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2012_2 par Jean-Michel Sussey

²

 

 Clé simplifiée pour la détermination des 4 principales espèces du genre Punctelia

Principaux caractères anatomiques du genre créé par Krog en 1982 :

- pseudocyphelles punctiformes à la face supérieure du thalle,

- conidiospores unciformes ou filiformes,

- présence d'atranorine dans le cortex.

 



 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]