Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 

Romjularia lurida (Ach.) Timdal = Psora lurida = Lecidea lurida = Mycobilimbia lurida

Photos O. Gonnet, JP Gavériaux et O. Bricaud (fissures de rochers - session AFL 2008 - Lozère - 48)


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - incertae sedis - Porpidiaceae

Thalle
: formé de squamules (5-10 x 1-3 mm) allongées surtout à la périphérie du thalle, brun pâle ± verdâtre, verdissant beaucoup au contact de l’eau, luisantes, non ascendantes, ± concaves, à marge concolore, assez régulièrement imbriquées pour former un thalle en rosette ; face inférieure foncée.

Photosymbiote : Trebouxia.    /   Chimie : R-. Epithécium K-.

Apothécies : en général une apothécie noire (jusqu’à 5 mm de Ø) par squamule située vers la marge, disque d’abord plat un peu ondulé puis un peu convexe avec l’âge, hyménium I+ bleu. Ascospores 13-15 x 5-7 µm, incolores et simples ; pycnides marginales ou à la face inférieure, pycnidiospores 4-6 x 2 µm.

Habitat : Saxicole, dans ou à proximité des fissures des calcaires cohérents mais fortement fissurés, soumis à des écoulements d’eaux très temporaires, photophile à héliophile. Commun jusqu’à l’étage montagnard (données fournies par Claude Roux).

Remarque : Le genre Romjularia a été récemment créé pour cette seule espèce qui a changé plusieurs fois de nom : Psora lurida = Lecidea lurida = Mycobilimbia lurida. Cette espèce diffère des Psora par l’absence de cellules algales mortes dans le cortex supérieur et l’absence de cristaux d’oxalate de calcium dans l’hypothécium.
Le genre Romjularia est placé dans les Porpidiaceae eux-mêmes classés dans les Leconoromycetideae incertae sedis.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]