Association Française de Lichénologie - Champignons lichénisés remarquables - AFL


 
 

Nephroma resupinatum (L.) Ach.

Photo 1 Olivier Bricaud - session AFL 2005 en Lozère - (48) -
Photos 2 et 3 Jacques Haine - 2015 - col de la Chamousse - Drôme - (26) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Nephromataceae

Thalle
: foliacé foliacé jusqu’à 10 cm de Ø, lobes 5-7 mm de large, ± ondulés, marge entière, face supérieure gris-brun, médulle blanche, face inférieure brun pâle, ponctuée de papilles verruciformes blanchâtres souvent ± cachées par un tomentum feutré ± abondant.

Photosymbiote : thalle à Nostoc (pas de céphalodies).

Chimie : Pas de réactions chimiques particulières.

Apothécies : fréquentes, 1-1,5 cm, sous le lobe retourné pour placer les apothécies vers le haut, ascospores 21-24 x 4-6 µm ; pycnides rares, marginales, conidies 4-5 x 1-2 µm.

Habitat : sur écorce de troncs feuillus (surtout sur troncs âgés) ou sur mousses corticoles, très rarement sur mousses terricoles. Espèce très aérohygrophile et substratohygrophile, se rencontrant dans les régions de montagne.

 

Remarque : Nephroma helveticum présente également un tomentum  visible à la loupe à la face inférieure, il s'en distingue toutefois par plusieurs caractères :

- sa face inférieure noirâtre,

- il n'y a pas de papilles verruciformes blanchâtres,

- les lobes du thalle sont dentelés ou découpés,

- les isidies lobuliformes sont sur les bords des lobes mais aussi sur leur face supérieure,

- les apothécies ont un bord thallin frangé ou dentelé.

 Cette espèce devenue très rare ne doit pas être prélevée

 

 
 

Principaux caractères du genre Nephroma

 

- Thalle foliacé cortiqué sur les 2 faces ; ascome initialement interne avec une couverture végétative qui s’ouvre par une fente à la face inférieure du thalle, à l’extrémité de certains lobes, l’apothécie essaie ensuite de se redresser pour exposer son hyménium vers le haut ; paraphyses simples ; asque à capuchon I- avec une chambre oculaire bien développée ; ascospores brunes, allongées, septées transversalement.

- Présence de pycnides avec conidiophores endobasidiés.

- Photobiontes : algues vertes et cyanobactéries (pas de céphalodies chez les espèces françaises).

- Sur écorces ou sur roches. Tous les Nephroma sont calcifuges.

 
 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]