Association Française de Lichénologie - Champignons lichénisés remarquables - AFL


 
 
 
 
 

Nephroma parile (Ach.) Ach.

Photos 1 à 5 - Olivier Gonnet - Haute-Savoie 2010 (74)
Photo 6 - Julien Lagrandie - 2011 - Cascade de Mortain - Manche - (50) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Nephromataceae

Thalle
: foliacé jusqu’à 10 cm de Ø, formant des rosettes parfois ± fragmentées ; lobes minces, 3-8 mm de large, rarement ascendants ; face supérieure gris bleuâtre à brun-rouge foncé avec des soralies en formes de pustules marginales ayant parfois tendance à se développer sur toute la face supérieure ; médulle blanche ; face inférieure lisse, nue ou en partie subpubescente.

Photosymbiote : Nostoc (pas de céphalodies).

Chimie : Médulle K- (rarement K+ jaunâtre).

Apothécies : extrêmement rares ; petites et immatures.

Habitat : sur écorces et mousses, dans les vieilles forêts, fait partie du cortège du Lobarion. Moins océanique que Nephroma laevigatum.

 

Remarques : C’est le seul Nephroma sorédié en France.

Confusion possible avec Peltigera collina mais Nephroma parile a deux cortex, une face supérieure lisse, n’a pas de réseau de veines et de rhizines.

 

 
 

Principaux caractères du genre Nephroma

 

- Thalle foliacé cortiqué sur les 2 faces ; ascome initialement interne avec une couverture végétative qui s’ouvre par une fente à la face inférieure du thalle, à l’extrémité de certains lobes, l’apothécie essaie ensuite de se redresser pour exposer son hyménium vers le haut ; paraphyses simples ; asque à capuchon I- avec une chambre oculaire bien développée ; ascospores brunes, allongées, septées transversalement.

- Présence de pycnides avec conidiophores endobasidiés.

- Photobiontes : algues vertes et cyanobactéries (pas de céphalodies chez les espèces françaises).

- Sur écorces ou sur roches. Tous les Nephroma sont calcifuges.

 
 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]