Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 

Myriolecis fugiens (Nyl.) Śliwa, Zhao Xin et Lumbsch = Lecanora fugiens Nyl.

Photos et texte Serge Poumarat - 2/10/2017 - Théoule-sur-Mer - Alpes-Maritimes - (06) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Lecanoraceae
 

Thalle : crustacé, épilithique, indistinct ou presque, souvent réduit à quelques granules éparses ou cachées par les apothécies, jaune plus ou moins lavé de verdâtre ou brun jaune pâle.

Photosymbiote : algue verte chlorococcoïde.

Chimie (d’après Śliwa et al., 2007) : granules du thalle ou rebord thallin des apothécies K+ (jaune), C+ (orangé), KC+ (orangé), P- ou P+ (orangé). Disque pruineux des apothécies K+ (jaune), C+ (orange), KC+ (orange) et P+ (orangé).

Apothécies : 0,2-0,8 mm de diamètre, appliquées sur le substrat, à disque plan puis un peu convexe, de brun jaunâtre pâle à brun ou brun rougeâtre, pruineux, et à épais rebord thallin jaune lavé de verdâtre.

Microscopie : Spores par 8, hyalines, simples, elliptiques, 7-13 x 4-6 µm. Hyménium haut de 50-60 µm environ. Epithécium brun clair contenant des cristaux plutôt grossiers solubles dans K 10% et insolubles dans N. Paraphyses simples ou presque.

Habitat : (d'après Roux et coll., 2017) : saxicole, sur rochers marins siliceux. Étage adlittoral.

Espèce rare, patrimoniale d’intérêt international, vulnérable.

 

Thalle présenté : Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes, 06), pointe de l’Aiguille, alt. 5 m, le 02/10/2017. Sur une paroi verticale de roches rhyolitiques. Détermination et herbier C. Roux et M. Bertrand.

 

Remarques : espèce bien caractérisée par son habitat sur rocher siliceux du bord de mer, son thalle souvent indistinct ou presque, ses apothécies à disque brun jaunâtre ou rougeâtre et à rebord thallin jaunâtre, et la réaction C+ et KC+ orangé du thalle ou de l’apothécie. Dans le même habitat, mais aussi sur roches un peu calcaires, M. andrewii a un thalle blanchâtre plus développé, des apothécies un peu plus grandes à rebord thallin blanchâtre et à disque non pruineux, un épithécium avec des cristaux insolubles aussi bien dans K que dans N. Toujours sur les roches maritimes mais seulement calcaires, M. antiqua (= L. conferta) diffère de M. fugiens par un thalle plus développé normalement avec nombreuses apothécies serrées.

 

Bibliographie :

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

ŚLIWA L., 2007. A revision of the Lecanora dispersa complex in north America. Polisch bot. J., 52 (1) : 1-70.

SMITH C. W., APTROOT A., COPPINS B. J., FLETCHER A., GILBERT O. L., JAMES P. W. et WOLSELEY P. A., 2009. The lichens of Great Britain and Ireland. British lichen Soc., London, 1046 p.

Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]