Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 

Melanohalea elegantula (Zahlbr.) O. Blanco, A. Crespo, Divakar, Essl., D. Hawksw. et Lumbsch éco. elegantula [-ID 2-]

= Parmelia elegantula = Parmelia exasperatula var. elegantula

Photo 1 Jean-Pierre Gavériaux - sur écorce de feuillus - Ardèche - (07) -
Photos 2-4  Olivier et Danièle Gonnet - 18/10/2018 - sur Genista salzmannii - Ajaccio - Corse - (20) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Parmeliaceae

Thalle
: foliacé brun assez foncé à brun olive (verdâtre en présence d’eau), jusqu’à 5 cm de Ø, fortement appliqué au substrat, lobes larges de 1-2 mm, ± plats, se chevauchant, ± lisses, plutôt ternes, portant des isidies distinctement plus hautes que larges, cylindriques, souvent branchues à coralloïdes, particulièrement nombreuses vers le centre du thalle, dispersées sur les lobes jeunes. Face inférieure brun pâle, rhizines simples.

Photosymbiote : algue verte du genre Trebouxia.

Chimie : R-.

Apothécies : assez rares ; .2-8 mm de Ø, à rebord thallin isidié.

Habitat : corticole, sur tronc et branches horizontales de feuillus ou de conifères, généralement sur de vieux arbres isolés, rarement saxicole-calcifuge, plutôt héliophile. Jusqu’à l’étage montagnard.

 

Remarque : Il y a 2 Melanohalea bruns isidiés, corticoles, à médulle C- qui sont courants :

Melanohalea elegantula à isidies cylindriques à coralloïdes (non renflées au sommet) ;

Melanohalea exasperatula à isidies non cylindriques, élargies au sommet.

- Ne pas confondre avec Melanelixia fuliginosa qui a une médulle C+ rouge.

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]