Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 

 

Melanelixia subaurifera (Nyl.) O. Blanco = Parmelia subaurifera = Melanelia subaurifera

Photo 1 Jean-Pierre Gavériaux (sur écorce de peuplier - Excursion AFL 2008 - Pas-de-Calais - 62)
Photos 2 et 3 Serge Poumarat - Pyrénées-Orientales - (66) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Parmeliaceae

Thalle
: foliacé brun (un peu cuivré), terne ou à peine luisant vers la marge, formant souvent une rosette ne dépassant pas 5 cm de Ø, lobes larges de 2-3 mm, plats, radiants, se chevauchant ± vers le centre du thalle. Isidies soralifères, souvent agglomérées (au moins vers le centre du thalle), donnant rapidement des plages jaunâtres bien visibles après frottement. Face inférieure brun foncé à noire, rhizines simples. Marges des lobes en général bien apprimées sur le substrat.

Photosymbiote : algue verte du genre Trebouxia.

Chimie : Médulle C+ rouge carmin, KC+ rouge, K-, P-.

Apothécies : rares, non observées.

Habitat : corticole, surtout sur feuillus (troncs, branches, branchettes), sur arbres isolés ou en forêts claires ; plus rarement lignicole ou saxicole-calcifuge. Espèce très commune jusqu’à l’étage subalpin.

 Remarque : cette espèce est plus fréquente et plus poléotolérante que Melanelixia fuliginosa qui est très proche mais exclusivement saxicole. Melanelixia subargentifera présente des poils hyalins (x20) et des lobes plus larges (2-6 mm).

 

Clé simplifiée pour la détermination des 5 espèces courantes du genre Melanelixia

(JP Gavériaux et C. Van Haluwyn)

 

- Autrefois tous les Parmelia bruns étaient placés dans le genre Melanelia actuellement démantelé.

Le genre Melanelixia regroupe les Parmelia bruns à médulle C+ rose ou rouge, cette couleur disparaissant rapidement (en moins d'une minute en général).

Principaux caractères du genre Melanelixia :

- Thalle foliacé à face supérieure de couleur brune.

- Épicortex fenestré.

- Cortex paraplectenchymateux.

- Médulle blanche C+ rosé vif à rouge.

- Asques largement clavés, octosporés ; spores ellipsoïdales, hyalines, simples.

- Pycnides immergées dans le thalle.

 



 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]