Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 
 

Lathagrium cristatum var. cristatum  = Collema cristatum var. cristatum

Photo 1 Françoise Guilloux - 5/10/2011 - session AFL en Corse - (20) -
Photos 2-7 et 9 - Olivier et Danièle Gonnet - octobre 2011 - session AFL en Corse - (20) -
Photo 8 Patrice Lefrançois - 21/7/2014 - session AFL en Ubaye - (04) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Peltigerales - Collemataceae
 

Thalle : foliacé, de 6-10 cm de Ø, noir ou brun verdâtre à l'état sec, peu ou  pas pulpeux en présence d'eau ; lobes assez courts et larges, ± imbriqués, souvent irrégulièrement ramifiés, ± ascendants, minces (100-200 µm), abondamment divisés et onduleux.

les lobes secs sont concaves à distinctement canaliculés, face supérieure parfois ± couverte d'isidies globuleuses (0,2-0,3 mm), face inférieure munies d'haptères regroupés par endroits et assurant la fixation du thalle.

Très souvent, la partie centrale du thalle dégénère et, il ne subsiste que des auréoles périphériques caractéristiques (voir photo 1).

Photosymbiote : cyanobactéries (Nostoc).

Chimie : R-.

Apothécies : 0,5-2,5 mm de Ø, souvent serrées quand elles sont présentes. Parathécium et hypothécium à euparaplechtenchyme. Spores 17-40 x 8-15 µm, triseptées ou submurales.

Habitat : surtout sur rochers calcaires ensoleillés présentant des suintements temporaires, parfois sur sol. Espèce très commune.

 

Remarque 1 : Lathagrium cristatum var. marginale présente des lobes longs, devenant répétitivement fourchus, habituellement épais (200-500 µm), de 1-7 mm de largeur, peu divisés, isidiés ou non.

Remarque 2 : Le genre Lathagrium (2013) correspondant aux groupes de Collema cristatum et de C. durietzii (1954).

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]