Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 

Llimonaea sorediata van den Boom, M. Brand et Elix 

Photos 1-3 Julien Lagrandie - 22/4/2014 - Sarthe - (72) -
Photos 4-6 Jean-Yves Monnat - 28/3/2016 - Chateaulin - Finistère - (29) -
Photos 7-8 François Julien - session La Hague 2016 - Manche - (50) -


 

Ascomycota - Arthoniomycetes - Arthoniales - incertae sedis

Genre non encore placé dans une famille précise qui pourrait être proche des Rocellaceae.

 

Thalle : crustacé de quelques cm de Ø, très mince (0,3 mm d'épaisseur au maximum), avec des soralies ponctiformes, rapidement confluentes, nettement rosâtres sur le frais, blanc pur en herbier, presque toujours entouré d'une ligne hypothalline noire.

Photosymbiote : Trentepohlia.

Chimie : thalle C+ rouge, K- et P-.

Apothécies : très rares ; ± immergées, 0,8-1,2 x 0,4-0,7 mm, disque plan, brun foncé à noir, ± recouvert d'une pruine blanche, marge thalline contenant des cristaux mais disparaissant rapidement. Spores 35-50 x 4-6 µm, allongées-fusiformes, 8-14 cloisons.

Habitat : sur parois de rochers calcaires ou non, supraverticales ou protégées par des encorbellements, rarement sur tronc de vieux Quercus, de basophile à modérément acidophile, aérohygrophile, stégophile, plutôt thermophile, non nitrophile. Surtout sur le littoral de l'Atlantique et de la Manche (données de Claude Roux, voir catalogue des lichens de France, pages 682 et 684).

 

Remarque : Confondu jusqu’à une date récente avec Dirina massiliensis f. sorediata,  ce dernier ayant, entre autres, un thalle plus épais (0,5-1,5 mm ), gris blanchâtre et un hypothalle brun foncé.

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]