Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


podétion terminé en pointe
Base de la squamule plus ou moins orange au point de fixation au substrat
Podétion P + oranget, ronqué au sommet avec pycnides rouges et squamules à la base.

Cladonia digitata (L.) Hoffm. morpho. ceruchoides - [-ID 3-]
 
= Cladonia digitata var. ceruchoides

Textes et photos Jean-Michel Sussey - 29/05/2018 - Monthermé - Ardennes - (08) -
Sur l'écorce moussue en phase de décomposition à la base d'un gros chêne


 

Ascomycota - Lecanoromycete - Lecanorales - Cladoniaceae
 

Thalle primaire : squamuleux formé de squamules assez grandes (jusqu’à 1 cm de côté), vert-bleuâtre, vert-blanchâtre ou vert brunâtre, dressées, à rebord arrondi non ou peu divisé, retroussé vers le haut ; face inférieure blanche, à marge abondamment sorédiée ; présence çà et là de petites taches orangées sur la face inférieure à l’endroit où le lichen est fixé au le substrat.

Thalle secondaire : issu du bord ou du centre des squamules primaires, constitué de podétions (0,5 – 1,5 cm) assez grêles, souvent squamuleux à la base, en grande partie sorédiés, plus ou moins en pointe ou légèrement tronqués, avec, au sommet, des pycnides rouge vif.

Chimie : cortex et podétions P+ orange, K+ jaune, C-, KC-. Taches oranges sous les squamules du thalle primaire K+ pourpre

Habitat, répartition : espèce lignicole (bois en décomposition), corticole (base des troncs), détriticole, muscicole. Dans des stations à air ambiant humide, bien éclairées et même au soleil. Assez rare. De l’étage collinéen à l’étage subalpin.

 

Étymologie : Cladonia vient du grec « klados » = rameau (allusion au thalle secondaire en forme de rameau, de buisson, chez certains d'entre eux) / digitata vient du latin « digitus » = doigt et du suffixe « atus » = muni de (allusion aux podétions en forme de doigt, issus des squames du thalle primaire) /  ceruchoides vient du latin « ceruchi » = cordage et du suffixe « oides » = qui à l’apparence de (allusion à la forme des podétions).

 

Remarques :

Cladonia digitata morpho digitata possède des podétions en forme de scyphe perforé au centre, et, sur le rebord, des apothécies ou des pycnides rouge vif alors que Cladonia digitata morpho ceruchoides possède uniquement des podétions en pointe, en général recourbés, avec uniquement des pycnides rouges vif. Lorsque le lichen ne possède pas de podétions, la présence des taches orangées à la face inférieure des squamules réagissant K + pourpre est un bon moyen d’identification.

 

Bibliographie

Roux C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

Ahti T., Stenroos S.et Moberg R., 2013. Nordic Lichen Flora, Cladoniaceae, 5 : 1-117 (p. 38, n° 31 et p. 98.

 

Reproduction partielle de l'une des 16 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2019-1 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]