Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 

Caloplaca vitellinaria Szatala
=
Caloplaca holocarpa var. vitellinaria Clauzade et Cl. Roux

Photos 1-2 et texte Jean-Michel Sussey - 25/6/2015 - Chamonix, alt. 2850 m - Haute-Savoie - (74) -
Photos 3-5 Olivier et Danièle Gonnet - 25/10/2016 - Col de Bavella, alt. 1218 m - Corse - (20) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Teloschistales - Teloschistaceae

 

Lichen parasite de Candelariella vitellina

 

Thalle : crustacé, non lobé au pourtour, épisubstratique mais réduit, orange, non ou peu visible uniquement autour des apothécies et disparaissant à la fin.

Photosymbiote : algue verte (Chlorococcales).

Réactions chimiques : thalle et apothécies K+ pourpre

Apothécies : 0,3-1,5 mm de diamètre, très souvent regroupées en amas, à disque orange, plan puis convexe avec un rebord propre mince, un peu plus clair que le disque, bien visible mais disparaissant plus ou moins à la fin.

Microscopie : épithécium orange. Hypothécium incolore. Paraphyses simples ou ramifiées au sommet, avec des cellules apicales ayant jusqu’à 5 µm d’épaisseur.

Spores polariloculaires, incolores, par huit, de 9-15 × 5-8 µm avec un épaississement équatorial de 3-6 µm à peu près égal au tiers de la longueur de la spore.  

Écologie, répartition : saxicole, calcifuge, parfois lignicole. Dans des stations ouvertes, à air ambiant humide, bien éclairées et exposées à tous les temps y compris au soleil. Étages montagnard, subalpin et alpin.

 

Étymologie : Caloplaca vient du grec « calo » = beau, du grec « placa » = plaque ; vitellinaria vient du latin « vitellus » = jaune d’œuf, du suffixe « inus » = indique la ressemblance et du suffixe « aria » = relatif à (allusion au fait qu’il parasite Candelariella vitellina).

 

Bibliographie

CLAUZADE et ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

ROUX C., 2017 – Clé des Caloplaca. Version provisoire (v.14f – 07.11.2017), inédit, 126 p. (p. 125, n° 165).

SZATALA O., 1956 – Neue Flechten V. Ann. Hist. Mus. nat. Hungar. sér.nov. 7 : 271-282 (p. 276).

 

Cette espèce a fait l'objet d'une fiche détaillée dans le bulletin AFL 2018-1

dans le cadre des fiches du débutant publiées depuis 2002 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]