Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
Encadré de droite : les spores polariloculaires avec épaississement de 3-5 µm
Encadré de gauche : apothécies parasitées par Lichenodiplis lecanorae

Caloplaca subochracea auct. [non (Wedd.) Clauzade et Cl. Roux] var. subochracea f. pallida

Photos Rémy Rogot - 30/10/2017 - combe Longue Armirran, en bordure de mer - Aude - (11) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Teloschistales - Teloschistaceae
 

Thalle : crustacé, épilithique sur la totalité de sa surface, blanc de craie ou blanchâtre, très varié, continu, seulement fendillé ça et là, blanc ou jaune, généralement entouré d'une ligne hypothalline sombre.

Photosymbiote : algue verte.

Chimie : thalle K- ou K+ pourpre.

Apothécies : 0,2-1,3 mm de Ø, brun rouge rouillé jusqu'à rouge écarlate, avec disque un peu concave, plan ou convexe et rebord à peu près concolore au disque, entier, disparaissant chez les apothécies convexes. Spores 9-14 x 3-10 µm, de formes très diverses, ± longuement ou courtement ellipsoïdales, avec épaississement de 3-5 µm de long.

Habitat (d'après Cl. Roux et coll.) : saxicole, sur des surfaces horizontales ou faiblement inclinées, ainsi que sur des blocs rocheux, calcicole, thermophile, héminitrophile. Région méditerranéenne (y compris en Corse), sur ou non loin du littoral.

Espèce rare, patrimoniale d’intérêt national, vulnérable.

 

Remarque : Chez la forme subochracea, le thalle est jaune extrêmement clair et entièrement fendillé.

 

Bibliographie :

- Roux Cl. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A.F.L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. 893 p.

- Roux C., 2013 – Clé des Caloplaca. Version provisoire (v.10 – 24.01.2013), inédit, 118p.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]