Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


Collemopsidium halodytes (Nyl.) Grube et B. D. Ryan

Photo Jean-Pierre Gavériaux (sous loupe binoculaire (x40) - Texte de Jean-Yves Monnat
Récolte et détermination de Jean-Yves Monnat - Pointe de la Houssaie - Erquy - (22)


 

Ascomycota - Eurotiomycetes - Pyrenulales - Xanthopyreniaceae
 

Thalle : crustacé, épilithique, fin (jusqu'à 100 µm), continu ou dispersé, brun, souvent luisant.

Photosymbiote : cyanobactérie du genre Hyella.

Chimie : R-.

Périthèces : 0,1-0,4 µm, saillants, involucrellum étalé latéralement ; asques à 8 spores, spores hyalines à une cloison et à cellules de taille inégale, assez étroites, 12-22 x 5-10 µm.

Habitat : espèce marine, dans l'étage médiolittoral jusqu'à la limite inférieure du supralittoral ; sur roches siliceuses ou ultrabasiques, plus rarement sur substrat calcaire.

 

Répartition : Le Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine (Roux 2014) signale l'espèce sur l'ensemble des côtes françaises à l'exception de l'Aquitaine et de la Corse. Les données antérieures à 2004, date d'une importante mise au point de Mohr, seraient toutefois à vérifier.

 

Remarques : À la suite d'un article de Swinscow (1965) qui réunissait trois espèces sous l'appellation unique de C. halodytes (C. halodytes, C. foveolatum et C. sublitorale), la nomenclature et par conséquent l'identification des Collemopsidium marins est entrée dans une longue période de confusion en dépit de tentatives de clarification de la part de Coppins (1992) puis de Santesson (1993). Ce n'est qu'en 2004 que Mohr éclaircira la situation. En particulier, elle rétablira sous une identité taxonomique distincte l'espèce la plus évidente sur le terrain et la plus abondante sur nos côtes, celle dont la présence se manifeste surtout par de nombreux petits puits dans le calcaire ou dans les coquilles d'animaux marins (mollusques et balanes) : C. foveolatum réuni à C. halodytes et connu sous ce dernier nom pendant près de quatre décennies.

 

Clé des Collemopsidium marins des côtes françaises (d'après Mohr, 2004) par Jean-Yves Monnat


 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]