Candelariella lutella - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
Les granules ne dépassent pas 50 µm et sont dépourvus de lobules
Les asques contiennent 12 à 32 spores simples et incolores

Candelariella xanthostigma (Ach.) Lett.

Photos 1 et 2 Françoise Guilloux - session AFL 2014 - Alpes-de-Haute-Provence - (04) -
Photo 3 Serge Poumarat - 2014 - Pyrénées-Orientales - (66)
Photo 4 et 5 Patrice Lefrançois - sur écorce de noyer en bordure de route - Hautes-Alpes - (05) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Candelariales - Candelariaceae
 

Thalle : crustacé, jaune d'œuf, d'aspect granuleux-pulvérulent ; les granules ne dépassant pas 50 µm de Ø, sont ± rapprochés, cortiqués et dépourvus d'expansions lobulées.

Photosymbiote : algue chlorococcoïde.

Chimie : Thalle et apothécies K-.

Apothécies : presque toujours absentes ; 0,2-0,9 mm de Ø, avec disque plan ou peu convexe et rebord mince, entier, persistant. Asques contenant 12 à 32 spores, simples, hyalines, 9-12 x 4-5 µm.

Habitat : sur écorce de feuillus, rarement sur conifère ou sur bois. Dans les endroits ensoleillés et ± riches en azote (espèce héminitrophile).

Remarque : Confusion possible avec Candelariella vitellina, Candelariella reflexa et Chrysothrix candelaris.

 

Bibliographie :

- Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine de C. Roux et coll., 2014, aux éditions des Abbayes, pages 270 et 271.

- Wirth et all., 2013, Die Flechten Deutschlands, tome 1, pages 324 et 326.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. p. 267.

- Guide des lichens de France, lichens des arbress, par C. Van Haluwyn et J. Asta, éditions Belin, 2013, pages 144 et 145.

 

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]