Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 


Coniocarpon cinnabarinum DC. = Arthonia cinnabarina = Arthonia tumidula

Photo 1 : Patrice Lefrançois - session AFL 2012 en Normandie - Orne (61)

Photos 2-4 : Jean-Pierre Gavériaux - Forêt d’Huelgoat (Finistère) - sur branche de bouleau - 23/08/2007


 

Ascomycota - Arthoniomycetes - Arthoniales - Arthoniaceae
 

Macroscopie : thalle crustacé (photo 1), ± immergé, brun pâle ± teinté de rougeâtre, lisse avec des taches rougeâtres dispersées. Hypothalle brun, visible à la périphérie ; formant parfois des mosaïques. Apothécies (photos 2 et 3) en petits groupes, ± immergées, irrégulièrement arrondies, 0,3-1 x 0,2-0,5 mm, plates à légèrement convexes souvent avec une marge rouge orangé vif (brun-rouge foncé avec l’âge).

Photosymbiote : Trentepohlia.

Chimie : Apothécies K+ pourpre.

Microscopie : Asques clavés (photo 4), octosporés, faiblement K/I + au sommet de la chambre oculaire ; ascospores (photo 5) 3-5 cloisons, oblongues-ovoïdes, devenant brunes avec l’âge, 20-28 x 7-10 µm.

Habitat : Corticole, sur feuillus (surtout sur Fraxinus, mais aussi sur Robinia, Crataegus, Sorbus, Corylus, Quercus ilex, Quercus caducifoliés, Castanea, Hedera, Rhamnus), etc., rarement sur Abies. Çà et là dans presque toute la France, y compris le Midi et la Corse. Commun dans l’Ouest, assez rare dans le Midi méditerranéen.

Aérohygrophile, astégophile, euryphotique, non nitrophile.

De l’étage mésoméditerranéen inférieur à l’étage montagnard inférieur [données de Claude Roux].

 

Remarques :

1. Coniocarpon elegans (= Arthonia elegans) est proche mais ses apothécies sont plus grandes (1,5 mm), ± étoilées, et ses spores sont plus petites (12-18 x 3-6 µm).

2. Certains Arthonia riches en anthraquinones ont été placés dans le nouveau genre Coniocarpon.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]