Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


Cetraria muricata (Ach.) Eckfeldt = Cœlocaulon muricatum = Cœlocaulon aculeatum var. hispidum

Photo Olivier Gonnet (tonsure de pelouse rase - Lozère - 48)

Photo Julien Lagrandie - Normandie 2012 - Orne (61)


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Parmeliaceae

 

Macroscopie : Thalle dressé buissonnant, 1-3 cm de haut, abondamment et plus régulièrement ramifié que Cetraria aculeata, brun assez foncé, d’aspect vernissé ; ramifications principales ayant jusque 0,5 mm de Ø , un peu aplaties, irrégulières, avec des pseudocyphelles blanches arrondies, particulièrement près des axes ; branches terminées par de courtes pointes également présentes sur les branches principales. Soralies très rares. Médulle remplissant complètement l’axe des rameaux.

Photosymbiote : algue chlorococcoïde.

Chimie : R- (pas de réactions chimiques particulières).

Microscopie : Apothécies non trouvées.

Habitat : Terricole sur sol non calcaire ou calcaire mais décalcifié en surface, dans les pelouses rases et tonsures, acidophile ou neutrophile, xérophile, héliophile, non ou peu nitrophile. Courant dans les dunes et les bruyères, rare parmi les mousses. 

Remarque : très proche de Cetraria aculeata qui est moins grêle, à médulle ne remplissant pas complètement l’axe des rameaux, à rameaux principaux ± aplatis, jusqu’à 1 mm de Ø, pseudocyphelles assez fréquentes.

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]