Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL




Caloplaca cirrochroa (Ach.) Th. Fr. ssp. cirrochroa

Textes et photos Jean-Michel Sussey (sur paroi rocheuse calcaire verticale - Haute-Savoie - 74)


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Teloschistales - Teloschistaceae
 

Genre : Caloplaca vient du grec “calo” = beau, du grec “placa” = plaque

Espèce : cirrochroa : vient du grec “cirro” = touffe de cheveux et du grec “chroa” = surface d'un corps, peau, couleur.

Sous-genre : Gasparrinia (Torn.) Th. Fr. d’après la clé de G. Clauzade et C. Roux
 

Observation à la loupe : Thalle crustacé, de jaune vitellin à orangé, à pourtour nettement lobé, plus clair et plus ou moins pruineux sur le bord. Lobes en forme de doigts, non contigus et divergents. Rosettes de 0,25 cm² à 2 cm² environ, dont le centre disparaît à la fin. Soralies jaune citron au centre du thalle. Souvent stérile. Dépourvu de cortex inférieur.

 

Observation au microscope : Spores ellipsoïdales et polariloculaires de 10-15x5 µm à tube axile très net et épaississement équatorial occupant entre le quart et le tiers de leur longueur.

 

Réactions chimiques : K + pourpre (thalle et soralies)

 

Récoltes : Herb. J.M.S. N° 1126

- Date :  01.03.99  Lieu :  74290 Talloires - Angon  Alt. : 450 m

Habitat : Saxicole, calcicole, sur parois verticales, à l’ombre, en grande partie protégé des écoulements (surplombs). Peu importe l’altitude, çà et là en France

- Support : sur parois verticales peu éclairées

 

Remarques : Caloplaca cirrochroa ssp. fulva (Körb.) Clauz. et Roux a des soralies orangées. Synonyme de Caloplaca proteus (Poelt.), qui est une bonne espèce selon Navarro-Rosinés et Roux (1994). Les apothécies (0,5 mm) sont rarement présentes (voir Navarro-Rosinés et Roux 1994) et le disque plat de couleur orange foncé. La forme des lobes rappelle celle de Xanthoria elegans mais la couleur jaune orange et la présence de soralies chez Caloplaca cirrochroa permettent de le différencier facilement. On pourrait le confondre également avec Caloplaca decipiens, mais ce dernier a une couleur jaune ocre, des lobes non divergents et des soralies plus grandes de la même couleur que le thalle.

 

Bibliographie :

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Europo. 17200 St-Sulpice-de-Royan, Société Botanique du Centre-Ouest, 893p. - (p.234 - n°22)

- Jahns H.M., 1989 - Guide des fougères,mousses et lichens d'Europe. Lausanne, Delachaux et Niestlé, 258p., 655pl. - (p.238 - n°599)

- Navarro-Rosinés P. et Roux C., 1994. - Caloplaca cirrochroa specio ofta sed nur suprajhe konata. Priskribo de la apoteciohavaj taloj. Bull. Soc. linn. Provence, 45, Hommage scientifique à G. Clauzade : 327 - 342.

- Nimis P.L., Pinna D., Salvadori O.,1992 - Licheni e conservazione dei monumenti,Via Marsala 24 40126 Bologna, Cooperativa Libraria Universitaria Editrice Bologna, 165p. - (p.62)

- Ozenda P. et Clauzade G., 1970 - Les Lichens. Paris, Masson et Cie, 801p. - (p.699 - n°1973)

- Purvis O.W., Coppins B.J., Hawksworth D.L., James P.W. et Moore D.M., 1992 - The lichen flora of Great Britain and Ireland, Cromwell road, London SW7 5BD, The British Lichen Society and The Natural History Museum 710p. - (p.149 - n°14)

- Tiévant Pascale, 2001 - Lichens. Lausanne, Paris, Delachaux et Nestlé S.A., 304p. - (p.83)

- Van Haluwyn Ch. et Lerond M., 1993 - Guide des Lichens. Paris, Lechevallier, 344p. - (p.264)

- Wirth V., 1995 - Die Flechten Baden-Württembergs (Teil1 et 2). Stuttgart, Ulmer, 1006p. - (p.225)

 

A noter : Cette fiche est l'une des 12 fiches publiées dans le bulletin AFL 2004_2.          

Une monographie des espèces européennes du genre Caloplaca est en préparation (par Jean-Michel Sussey et Claude Roux)

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]