Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 

Bellemerea sanguinea (Kremp.) Hafellner et Cl. Roux = Lecanora sanguinea
=
Aspicilia sanguinea
= Lecanora incarnata

Photos 1-2 Serge Poumarat - Pyrénées-Orientales - (66) -
Photos 3-4 et texte Jean-Michel Sussey - 21/7/2014 - sur grès  d'Annot
Jausiers, lac des Sagnes, 1895 m. - Alpes-de-Haute-Provence - (04) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetidae incertae sedis - Porpidiaceae

 

Thalle : crustacé, gris clair,  non lobé au pourtour, moyennement épais, fendillé-aréolé, avec aréoles de 0,4-0,6 mm, gris clair à gris foncé un peu bleuté.

Photosymbiote : algue verte (Trebouxia).

Chimie : thalle K-, P-. Médulle I+ bleu ; tholus I+ bleu ; épispore I+ ± violacé.

Apothécies : 0,2-1,4 mm de Ø, de rondes à anguleuses par compression, à disque brun rougeâtre, devenant rouge sang en présence d'eau, avec un rebord concolore au thalle, assez épais et bien visible.

Microscopie : épithécium brun clair. Spores ellipsoïdales, simples, avec une épispore et un halo, incolores, par huit, de 14-22 × 6-14 µm.

Écologie : saxicole, calcifuge ou à peine calcicole. Sur rochers et gros blocs de rochers siliceux, dans des stations à atmosphère humide, exposées à tous les temps mais non directement au soleil.

Rare. De l’étage montagnard supérieur à l’étage nival.

 

Étymologie : Bellemerea en hommage à M. André BellemÈre (1927-2014), éminent lichénologue français, l’un des membres fondateurs de l'Association française de lichénologie ; sanguinea vient du latin « sanguis » = sang et du suffixe latin « eus » = fait de couleur (allusion à la couleur rouge sang des apothécies lorsqu’elles sont humides).

 

Remarques : Le genre Bellemerea se distingue des Aspicilia notamment par ses réactions I+ indigo de la médulle du thalle et I+ bleu intense du sommet des asques, et par l'épithécium dépourvu de vert d'Aspicilia. Il diffère des Lecanora pour les mêmes raisons (hormis la réaction du sommet des asques qui est également I+ bleu) ainsi que par ses apothécies aspicilioïdes et par ses asques du type Porpidia (tholus avec une structure en tube fortement I+ bleu, voir croquis).

 

Cette espèce a fait l'objet d'une fiche détaillée dans le bulletin AFL 2018-1

dans le cadre des fiches du débutant publiées depuis 2002 par Jean-Michel Sussey

 

Principaux caractères du genre Bellemerea



 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]