Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Bacidia laurocerasi (Delise ex Duby) Zahlbr.
=
Bacidia atrogrisea = Bacidia subacerina subsp. laurocerasi
= Bacidia endoleuca = Lecidea endoleuca

Photo 2 Julien Lagrandie - sur écorce de feuillus - 2012 - Calvados - (14)
Photos 3-5 David Vaudoré - 5/1/2015 - Rapilly - Calvados - (14)
Photos 6-10 Olivier Gonnet - session AFL 2015 dans le Lot - (46) -
Photos 1, 11 et 12 Jean-Michel Sussey et Serge Poumarat - 2/10/2017 - sur Fraxinus - Alpes-Maritimes - (06) -

Texte Jean-Michel Sussey


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Ramalinaceae
 

Thalle : crustacé, gris ± nuancé de verdâtre, fendillé, granuleux ou pulvérulent.

Photosymbiote : algue chlorococcoïde.

Chimie : thalle et apothécies C6, K- et P- ; épithécium K- ou K+ pourpre, N+ rouge.

Apothécies : 0,2-1,2 mm de Ø, en général nombreuses, au début à disque plan et rebord propre concolore puis à la fin à disque convexe et à rebord disparaissant complètement. La couleur des apothécies peut varier du beige clair au brun plus ou moins foncé jusqu’au noir intense.

Microscopie : épithécium de brun pâle à brun foncé ne contenant pas de cristaux. Hyménium (65 – 90 µm d’épaisseur) incolore. Hypothécium incolore ou parfois, par places, légèrement brun clair. Paraphyses minces (1-1,5 µm d’épaisseur), simples, rarement ramifiées, avec la cellule sommitale un peu renflée (jusqu’à 5 µm d’épaisseur) et recouverte par une calotte pigmentée brune. Spores aciculaires, longues, incolores, à 7-16 cloisons, par huit, de 35-70(85) × 2-4 µm.

Pycnidiospores incurvées, incolores, de 13-17 × 1 µm.

Habitat : sur écorce, rarement sur bois ou sur mousses ; sur l’écorce d’arbres feuillus (à feuillage caduc ou persistant) et parfois sur résineux. Dans des stations à air ambiant assez humide et moyennement éclairées. Se trouve plutôt sur des arbres isolés ou en ligne, plus rarement en forêt peu dense. Assez commun. De l’étage mésoméditerranéen à l’étage montagnard.

 

Étymologie : Bacidia vient du latin « baculum » = bâtonnet, à cause de la forme des spores ; laurocerasi vient du latin « laurus » = laurier et du latin « cerasium » = cerise (trouvé notamment sur laurier-cerise (Prunus laurocerasus).

 

Remarques

Bacidia laurocerasi comporte deux morphotypes : le premier décrit ci-dessus ; le second appelé Bacidia laurocerasi (Ach.) Arnold morpho. subacerina s’en différencie par des apothécies à rebord épais et persistant, et se trouvant aux étages collinéen et montagnard.

- Bacidia absistens a un thalle granuleux violet pourpre, un épithécium vert (K+ vert) et de fins cristaux dans le rebord de l’apothécie.

- Bacidia friesiana a un épithécium vert et des spores à 3 –7 (9) cloisons.

- Confusion possible avec Lecidella elaeochroma qui est normalement C+ rouge et possède des spores simples ne dépassant pas 17 µm.

 

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

Bibliographie

- Roux Cl. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A.F.L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. 893 p.

- Wirth et all., 2013, Die Flechten Deutschlands, tome 1, 672 p.

- Smith C. W., Aptroot A., Coppins B. J., Fletcher A., Gilbert O. L., James P. W. and Wolseley P. A., 2009 - The lichens of Great Britain and Ireland. The British Lichen Society and the Natural History Museum Publications édit., London, 1046 p..

 

Cette espèce a fait l'objet d'une fiche détaillée dans le bulletin AFL 2018-1

dans le cadre des fiches du débutant publiées depuis 2002 par Jean-Michel Sussey

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]