Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


vue d'ensemble du thalle
gros plan des squamules
le dessous d'une squamule avec un fort ombilic central
(en rosette profondément incisée comme le morpho. nummularium)
détail de la surface d'un lobe d'une squamule

Anema nummularium (Dufour ex Durieu et Mont.) Nyl. ex Forssell morpho. notarisii
=
Thyrea frustillata (Nyl.) Zahlbr. =
Anema notarisii (A. Massal.) Forssel

Photos Étienne Florence et Serge Pumarat - 14/12/2015 - Hautes-Pyrénées - (65) -
Texte de Serge Poumarat


 

Ascomycota - Lichinomycetes - Lichinales - Lichinaceae

 

Thalle : à squamules gélatineuses par temps humide, de brun noirâtre à noirâtres, dispersées ou rapprochées et même imbriquées. Les squamules sont ombiliquées (c'est-à-dire à un seul crampon central), de (0,1) 0,2-1,2 cm de Ø, en forme de boutons, à marge plus ou moins lobées ou faiblement incisées (certaines squamules peuvent être plus fortement incisées comme chez le morphotype nummularium), ni pruineuses, ni isidiées.

Apothécies : d'abord imergées mais vite étroitement appliquées sur le thalle, avec une marge thalline épaisse au départ et devenant mince, à disque brun rouge foncé et plan à maturité. Les pycnides sont immergées dans l'épaisseur du thalle.

Photosymbionte : cyanobactérie chroococcoïde. Celules de 8-14 µm de Ø avec l'enveloppe gélatineuse qui est incolore en profondeur du thalle mais brun-jaune jusqu'à pourpre en surface de celui-ci.

Chimie : aucune réaction avec les réactifs habituels.

Microscopie : la structure du thalle est homéomère, à médulle non différenciée et à réseaux d'hyphes très lâches. Spores par 8, hyalines, simples, de largement ellipsoïdales à ellipsoïdales, de 7-15 x 4-10 µm. Pycnidiospores hyalines, ellipsoïdales, de 2-4 x 0,5-1,5 µm.

 

Habitat : (d'après Roux et coll., 2017) saxicole, sur parois et surfaces inclinées de roches calcaires, laticalcicole, basophile, aeroxerophile, ekreophile, de moyennement à très heliophile, non nitrophile. De l'étage mésoméditerranéen à l'étage montagnard. Ombroclimats subhumide, plus rarement humide.

 

Thalle présenté : Agos-Vidalos (Hautes-Pyrénées, 65), réserve naturelle régionale du Pibeste, alt. 544 m, leg. Étienne Florence le 14/12/2015. Sur calcaire compact, exposition sud. Détermination (conf. Claude Roux) et Herbier S. Poumarat 2016-111.

 

Remarques : outre le photosymbiote (cyanobactérie chroococcoïdes), le thalle squamuleux et ombiliqué à trame homéomère et les apothécies vite appliquées sont caractèristiques du genre Anema. Dans ce genre, les squamules ni peltées-dressées, ni pruineuses et ni isidiées (isidies granuleuses) et à fort ombilic distinguent les morphotypes de A. nummularium des autres espèces. Le morphotype nummularium diffère du morpho. notarisii par les squamules à lobes plus allongés et plus profondément incisés, en rosettes. Dans les squamules photographiées ici, presque toutes sont attribuables au morpho. notarisii mais quelques rares squamules seraient tout à fait attribuables au morpho. nummularium.

 

Bibliographie

- BOISSIERE J. C. et MONTAVON J. P., 2006. Lichens de France (XXI) : Collema fragrans (Sm.) Ach., Collema ligerinum (Hy) Harm., Anema nummularium (Dufour ex Durieu et Mont.) Nyl. ex Forssell et Anema decipiens (A. Massal.) Forss. Bull. Ass. fr. lichénologie, 31 (1) : 1-12.

- CLAUZADE & ROUX Cl., 1985. Likenoj de Okcidenta Eǔropo. Illustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, nouv. sér., n. spéc. 7, 893 p.

- JØRGENSEN P. M., 2007.Lichinaceae. Nordic Lichen Flora, 3 (Cyanolichens) : 46-75. Nordic Lichen Soc., 219 p.

- MORENO P. P. et EGEA J. M., 1992. Estudio sobre el complejo anema-Thyrea-Peccania en el sureste de la Peninsula Iberica y norte de Africa. Acta Bot. Barcinonensia, 41, 66 p.

- OZENDA P. & CLAUZADE G., 1970. Les Lichens. Etude biologique et flore illustrée. Edti. Masson, Paris, 800 p.

- ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]