Association Fr. de Lichénologie - Les champignons lichénisés lichénicoles (facultatifs) de France - AFL


▲ thalle lobé au pourtour ▼
 
▲ squamules lobulées et apothécies ombonées ▼
 
 
apothécies avec ombo ▲ ; avec ombo très marqué ▼

Acarospora rugulosa Körb.
Acarospora chalcophila H. Magn. = Acarospora montana H. Magn.

Photos 1-6 et texte - Serge Poumarat - 2009 - Pyrénées-Orientales - (66) -
Photo 7 Serge Poumarat - 2018 - Pyrénées-Atlantiques - (64) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Acarosporaceae
 

Thalle : crustacé  épilithique, squamuleux, à squamules larges de 0,5-2,5 (3) mm, parfois lobulées, de planes à modérément convexes, adhérentes au substrat ou plus ou moins ascendantes, à face supérieure de brun clair à brun ou brun rougeâtre, non pruineuse et face inférieure de blanchâtre à ocre très pâle pour la partie décollée du substrat.

Photosymbiote : algue verte (autre que trentépohlia).

Chimie : thalle K-, C+ rouge, KC+ rouge, P-.

Apothécies : 0,2-1,8 mm de diam., à rebord épais et souvent proéminent, concolore au disque. Disque omboné (de 1 à 20 ombos, ceux-ci occupant souvent une très grande partie de la surface du disque), de brun rougeâtre à brun foncé.

Microscopie : spores apparemment par 100-200, hyalines, simples, elliptiques, 3-4,5(5) x 1,5-2(2,5) µm. Hyménium haut de (90)100-160 µm. Paraphyses larges de (1,5)2-2,5(3) µm vers la base et 3-4,5 µm au sommet. Cortex du thalle épais de (25)30-50(60) µm avec des cellules de (2,5)3-4,5 µm de diam.

Habitat (d'après Roux et coll., 2017) : saxicole, calcifuge, sidérophile, mésophile ou xérophile, héliophile, nitrophile. De l’étage montagnard à l’étage alpin.

Espèce assez peu rare, patrimoniale d’intérêt national, potentiellement menacée.

 

Remarque : parmi les espèces à thalle C+ ou KC+ (rouge), A. rugulosa fait partie d’un petit groupe de trois espèces (A. peliscypha s. l.) à squamules non pruineuses, modérément convexes et à apothécies à disque nettement omboné et rebord épais, souvent proéminent et concolore au disque. Parmi ces trois espèces, A. rugulosa se distingue en premier par la face inférieure des squamules (la partie décollée du substrat) blanchâtre ou très claire, les deux autres espèces, A. peliscypha et A. hellbomii, l’ayant noirâtre.

 

Bibliographie

MAGNUSSON H., 1929. A monograph of the genus Acarospora. Kungl. Svenska Vetensk. Akad. Handl., sér. 3, 7(4) : 1-400.

MAGNUSSON H., 1956. A second supplement to the monograph of Acarospora with keys. Göteborgs Kungl. Vetenskaps- och Vitterhets- Samhälles Handlingar, sér. b, 6(17) : 1-34.

ROUX C. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A. F. L.), Fontainebleau, 1581 p.

THOMSON J.W., 1997. American Arctic Lichens, tome 2 : the microlichens, 675 p

WIRTH V., HAUCK M. et SCHULTZ M., 2013. Die Flechten Deutschlands. Tome 1. Edit. Ulmer, Stuttgart, 572 p.

 

Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

 


 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]