Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés - AFL


 
 
 
 
 
 

Acarospora versicolor (Bagl.) et Carestia

Photos 1-3 et textes de Jean-Michel Sussey - 2014 - Espagne

Photos 4-7 Serge Poumarat - Oct. 2017 - Villeneuve-Loubet - Alpes-Maritimes - (05) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Acarosporaceae
 

Thalle :  squamuleux, non lobé au pourtour, ± bien délimité, à squamules (0,5-2 mm) pas très épaisses (0,5-1 mm), plus ou moins dispersées ou regroupées, arrondies ou anguleuses, à surface plane ou convexe, non striée, brun châtaigne, certaines avec le centre recouvert d’une pruine blanc bleuâtre et le rebord presque toujours nu, la squamule apparaît constituée d’un cortex, d’une couche d’algue verte assez épaisse et surtout régulière et continue, non en dentelle, et enfin d’une médulle formée d’hyphes du champignon.

Photosymbiote : algue verte protococcoïde.

Chimie : R-, tholus est I-.

Apothécies : (0,2-0,8 mm de diamètre), plus ou moins enfoncées dans le thalle, rondes ou déformées, et plus ou moins anguleuses, pouvant être à plusieurs dans une squamule, à disque plan ou concave, de brun clair jusqu’à brun très foncé presque noir, parfois au début couvert de pruine, et à rebord propre bien visible ou non. Spores ellipsoïdales, presque cylindriques, incolores, apparemment par 100-200, de 3-5 × 1,5-2 µm. Paraphyses minces de 1,5-2 µm à la base.

Écologie, répartition : Saxicole, calcifuge ou minimécalcicole. Sur rochers, pierres, plus rarement sur la terre des anfractuosités des murs ou sur le mortier (parfois présence très légère de calcaire). Dans des stations exposées à tous les temps y compris au soleil, à climat chaud et plus ou moins humide. Assez rare. De l’étage mésoméditerranéen à l’étage montagnard.

 

Le spécimen récolté par Jean-Michel Sussey (Herb.JMS N° 2930B6), le 11.05.14 vient de  Campanario, Estrémadure, province de Badajoz, Espagne, route ex-349 à l'Ermita de Piedra escrita. Alt. 600 m. Support du spécimen : sur un rocher basaltique, non ou à peine calcaire.

 

Étymologie : Acarospora vient du grec «acar» = trop petit pour être coupé, et du latin «spor» = semence ; versicolor vient du latin « versicolor » = qui a des couleurs changeantes.

Synonymes : Acarospora cineracea (Nyl.) Hue, (?) Acarospora cineracea var. obscura Wedd. ; incl. Acarospora miskolensis H. Magn.

 

Remarques : Myriospora fulvoviridulla, un peu lobulé au pourtour, a des squamules un petit peu plus grandes, beaucoup plus claires et sa couche algale est discontinue, souvent entrecoupée de piliers d’hyphes.

 

Bibliographie :

Clauzade G. et Roux C., 1981 – Les Acarospora de l'Europe occidentale et de la région méditerranéenne. Bull. Mus. Hist. nat. Marseille, 41 : 41 – 93 (p. 77).

Clauzade G. et Roux C., 1985 – Likenoj de Okcidenta Eŭropo. Ilustrita determinlibro. Bull. Soc. bot. Centre-Ouest, n° spéc. 7, S.B.C.O. édit., St-Sulpice-de-Royan, 893 p. (p. 141, n° 38).

Nimis P.L. et Martellos S., 2008 – The information system on Italian lichens. Dept. of Biology, University of Trieste. – http://dbiodbs.univ.trieste.it

Poumarat S., 2016 – Mycologie et lichénologie en Catalogne nord. http://mycologie.catalogne.free.fr/cadre.htm

Roux C. et coll., 2014 – Catalogue des lichens de France. Des Abbayes édit, Fougères, 1525 p. (p. 45).

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 

Cette espèce a fait l'objet d'une fiche du débutant

publiée dans le bulletin AFL 2016(1) par Jean-Michel Sussey

 


 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]