Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 

Acarospora umbilicata Bagl. = Acarospora cinerea - [-ID 4-]

Texte de Jean-Claude Boissière - Photos 1-2 de Jean-Paul Montavont
Exemplaire trouvé en Alsace par Jean-Paul Montavont - Haut-Rhin - (68) -
Photos 3-6 Serge Poumarat - 2019 - Vidauban - Var - (83) -


 

Ascomycota - Lecanoromycetideae - Lecanorales - Acarosporaceae
 

Macroscopie : thalle squamuleux brun (sous-genre Phaeothallia). Squamules convexes inégales (0,5-3 µm) appliquées au substrat par toute leur face inférieure, dispersées ou réunies sans être jointives, prenant alors un aspect aréolé. Les squamules centrales sont anguleuses, les plus grandes, légèrement plus claires et plus périphériques sont lobées. Elles sont brunes fuligineuses à bord libre noirâtre, recouvertes d'une pruine blanche à cendrée bleuâtre qui peut être très épaisse ou au contraire assez faible.

Photosymbiote : algue verte autre que trentepohlia.

Chimie : C+ et KC+ rouge ; contient de l'acide gyrophorique (FOLLMANN et HUNECK, 1971).

Microscopie :  Apothécies (0,2-0,4 um) immergées, par 1(2-3) par squamule, à bord thallin indistinct, mais entourées de sillons rayonnants, arrondies ou anguleuses, au disque uni (non umboné), brun clair à noirâtre, non pruineuses, rougissant à l'eau. Les apothécies naissent dans les aréoles puis sont refoulées à maturité sur le côté puis entre les aréoles.

Excipulum très réduit. Hyménium (85-135 µm), épithécium brun, hypothécium incolore. Paraphyses minces (1-1,5 µm) et nombreuses, à peine ramifiées à la base, légèrement dilatées au sommet et cohérentes. Asques claviformes (85-135 × 30-35 µm) à tholus apical assez épais, I-, à chambre oculaire réduite.

Spores incolores et unicellulaires, par 100-200 (4-7 × 1-2 µm) subcylindriques.

Habitat : sur les roches en principe siliceuses, mais dont l'acidité est atténuée, par exemple dans les endroits habités, sur les murs au voisinage du mortier, nitrophile. Cette belle espèce se rencontre de la plaine à l'étage collinéen et montagnard médio-européen ainsi que méditerranéen. L'échantillon photographié provient d'Alsace.

Espèce assez commune, non menacée.

 

Remarque :

Peut être confondu avec A. fuscata, également C+, KC+ rouge, mais en principe dépourvue de pruine et également avec d'autres espèces mais les apothécies de ces dernières sont umbonées.

Assez commune en France, dans les régions méditerranéennes particulièrement, en Afrique. WIRTH (1995) la considère comme rare en Allemagne, PURVIS et al. (1992) la citent comme très locale, plutôt dans le sud de l'Angleterre.

 

Bibliographie

- Boissière J.-C. et J.-P. 2001. Montavont, Lichens de France (17e série),  Fellhanera bouteillii et Acarospora umbilicata ;  bull. AFL 2001(1-2), p. 3-13. PDF

- Roux Cl. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A.F.L.), Fontainebleau, 1581 p.

 

- Photos complémentaires sur le site de Serge Poumarat : [Lichens de Catalogne]

 


 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]