Association Française de Lichénologie - Les champignons lichénisés de France - AFL


 
 
 
 
 
 
 

Arthonia spadicea Leight = Arthonia lurida var. spadicea - [-ID 3-]
Arthonia lurida Ach. nom. rej., Arthonia lurida var. spadicea (Leight.) Nyl.

Photo 1 Julien Lagrandie - sur écorce de feuillu - Calvados - (14) -
Photo 2 Olivier Bicaud - sur écorce de feuillu - session AFL Vaucluse - 2004 - (84) -
Photo 3 Christian Fontaine - 23/3/2015 - Bois du Héros - Rixensart - (Belgique) -
Photos 4-5 Christian Fontaine - 4/3/2014 - Bois des Rêves - Louvain-la-Neuve - (Belgique) -
Texte et photos 6-9 Jean-Michel Sussey - 31/5/2018 - face à la centrale nucléaire, alt. 120 m - Chooz - Ardennes - (08600) -


 

Ascomycota - Arthoniomycetes - Arthoniales - Arthoniaceae

 

Thalle : crustacé presqu'entièrement endophléode, gris pâle ± nuancé de verdâtre, non lobé au pourtour, corticole, endophléode, parfois mais rarement épiphléode ou lignicole, gris clair ou foncé souvent teinté de vert. Apothécies (jusqu’à 1,5 mm de diamètre) en forme de lirelles brun noir, irrégulières, arrondies ou elliptiques, planes ou convexes, à rebord indistinct, à aspect de petites taches de goudron.

Photosymbiote : Trentepohlia.

Chimie : lirelle en coupe et pycnides K+ pourpre pâl, cortex K–, hyménium I+ rouge vineux.

Apothécies : en forme de lirelles, 0,3-1,5 mm de Ø, grossièrement arrondies à ± elliptiques, irrégulières, planes ou convexes, à rebord indistinct, à aspect de petites taches de goudron. disque noir, plan à un peu convexe. Épithécium indistinct. Hyménium de couleur bai.

Spores en forme de babouche, à une cloison, à cellules presque égales. incolores, par huit, de 7-11 × 3-4 µm.

Pycnidiospores bacilliformes, droites ou légèrement incurvées, de 3-4.5 × 0.5-1 mm.

Habitat : espèce corticole. Sur l’écorce des troncs de feuillus ou de résineux, parfois lignicole, dans des stations à air ambiant humide, plus ou moins protégées des pluies et à l’ombre.

Peu rare, partout mais surtout dans le nord de la France.

Étages supraméditerranéen, collinéen et montagnard inférieur.

 

Remarques : Arthonia vinosa a des lirelles orange brun et des spores un peu plus grandes.

 

Étymologie : Arthonia vient du grec « arthos » = éclabousser, arroser, répandre (allusion aux apothécies éparpillées) - spadicea vient du grec « spadix » = couleur bai (allusion à la couleur de l’apothécie vue en coupe verticale).

 

Bibliographie

- Roux Cl. et coll., 2017. Catalogue des lichens et champignons lichénicoles de France métropolitaine. 2e édition revue et augmentée (2017). Édit. Association française de lichénologie (A.F.L.), Fontainebleau, 1581 p.

- Clauzade G. et Roux C., 1985 - Likenoj de Okcidenta Eŭropo. 893 p.

- Smith C. W., Aptroot A., Coppins B. J., Fletcher A., Gilbert O. L., James P. W. et Wolseley P. A., 2009 – The lichens of Great Britain and Ireland. The British Lichen Society and the Natural History Museum Publications édit., London, 1046 p. (p. 169, n° 0070)

- Wirth V., 2013 – Die Flechten Deutschlands (2 tomes). Ulmer édit., Stuttgart (Allemagne), 1244 p. (p. 166).

 

Reproduction partielle de l'une des 16 fiches du débutant

publiées dans le bulletin AFL 2019-1 par Jean-Michel Sussey

 

 

 [Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]